Sida: 1,3 milliard pour de nouvelles mesures à l’Oceac

La planification des activités y relatives a été bouclée le 8 octobre à Douala.

Le Projet Prévention Vih-sida en Afrique centrale (Ppsac), conduit depuis 2006 par l’Oceac (Organisation de Coordination pour la lutte contre les Endémies en Afrique centrale), devrait enregistrer un sursaut. Ceci suite à la mise en place d’un Fonds d’Investissement et d’Assistance technique d’un peu plus de deux millions d’euros (soit environ 1,3 milliard F) par la Banque allemande de Développement (KfW), pour l’élaboration de mesures complémentaires au marketing social et au développement organisationnel de l’Oceac. La planification de la mise en œuvre de ces mesures est au cœur d’un atelier de quatre jours bouclé le 8 octobre dernier à Douala.

Selon le Dr Constant Ayenengoye, secrétaire exécutif de l’Oceac, les fonds permettront, entre autres choses : la mise aux normes internationales d’un laboratoire de recherche en entomologie médicale ; le renforcement des programmes et projets sous-régionaux de lutte contre le sida ; la consolidation et la pérennisation des acquis de l’approche régionale de marketing social dans le cadre du Ppsac, etc.

Mais d’autres défis demeurent, comme la menace du virus Ebola. Il y a trois ans, rappelle le Dr Ayenengoye, les gouvernements des Etats de la Cemac ont convenu que les six pays de cet ensemble sous-régional verseraient chacun 421 millions F à l’Oceac pour la lutte contre cette maladie. « Jusqu’à présent, nous attendons », déplore le secrétaire exécutif de l’organisation.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>