Retrait des cartes d’électeurs : on se presse lentement


Le retrait des cartes d’électeurs est effectif, mais timide. A l’antenne communale d’Elections Cameroon (Elecam) de Yaoundé I, hier en fin de matinée, moins de 10 citoyens sont passés pour le retrait. Et pourtant, ce n’est pas le dispositif d’accueil qui manque. Des équipes sont mises sur pied pour faciliter ces formalités. « Nous arrivons très tôt pour être à la dispositions des électeurs. Ces derniers répondent présent, mais ce n’est pas encore la grande affluence », fait remarquer un agent d’Elecam. La responsable d’antenne, Rose Nouna, explique qu’en dépit de ce manque d’engouement pour le retrait des cartes, certains électeurs ont d’autres préoccupations. « Ils viennent aussi pour consulter les listes électorales. Ces électeurs veulent surtout s’assurer que leurs noms sont présents. D’autres posent des problèmes liés à la perte de leurs cartes d’électeur, ou au transfèrement. Mais on enregistre timidement ceux qui viennent pour le retrait des cartes », note-t-elle.    

Ambiance similaire à l’antenne de Yaoundé II. Aucun retrait enregistré jusqu’à hier en fin de matinée. Ce qui ne démobilise pas les agents. « Les cartes sont disponibles et nous sommes au service des potentiels électeurs qui veulent les retirer. Nous les invitons à venir récupérer leur précieux document », souligne un agent. Mais pour Rose Nouna, si les électeurs inscrits ne parviennent pas à retirer leurs cartes, celles-ci, comme le dispose la loi, seront disponibles dans les bureaux de vote. « C’est vrai qu’il y a encore suffisamment de temps pour effectuer les retraits. Mais nous rendrons ces cartes disponibles dans les différents bureaux de vote. Des dispositions ont toujours été prises dans ce sens », explique le chef d’antenne Elecam de Yaoundé 1. 

Les démembrements d’Elecam comptent sur les partis politiques pour accentuer la campagne de retrait des cartes d’électeurs. Ils sont conscients, au regard du nombre de cartes non-retirées dans certaines antennes, qu’il faut encourager les électeurs à entrer à possession de leurs cartes.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *