Rentrée scolaire: la machine est lancée à Ngaoundéré

Les autorités administratives ont fait le constat, au cours d’une visite effectuée dans quelques établissements scolaires de la ville.

C’est par laGrace Bilingual Nursery and Primary Schoo de Ngaoundéré que le gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar et son état major ont ouvert le bal, lors de la visite de quelques établissements scolaires. Sur place, le chef d’établissement, Mme Ngo

Janet, ne semble pas du tout stressée par la visite de l’autorité administrative. La raison ? 90% de ses élèves ont répondu présent à l’appel, le premier jour de rentrée de classe. Un détour dans les salles de classe a permis de constater que les cours ont bel et bien repris dans cette école maternelle et primaire, située au quartier résidentiel, dans l’arrondissement de Ngaoundéré 1. Non loin de là, au groupe scolaire bilingue les Pintadeaux, c’est presque le même rituel. Les élèves suivent attentivement les cours. L’arrivée du gouverneur et de sa délégation ne va pas perturber les premiers cours qui se déroulent sereinement. C’est le cas, en classe de cours préparatoire A où Mme Ndjia Solange donne une leçon de lecture à ses 50 élèves.

Les autorités administratives ont également sillonné trois autres établissements maternels et primaires de la ville, avant de se rendre au secondaire. Et là, l’ambiance est montée d’un cran avec notamment la présence massive des élèves dans les salles de classe. Le plus frappant, c’est la descente au lycée Bilingue de Ngaoundéré, où le proviseur Hamayadji Iya a battu le rappel des troupes. Les enseignements programmés se passent normalement, a-t-il indiqué.

Et la propreté est observée partout sur l’ensemble de l’établissement. « La rentrée est effective chez nous, nous attendions 1952 élèves, 1121 ont répondu présent et sur 11 enseignants, seulement deux sont absents pour cause de maladie », a-t-il déclaré aux autorités administratives en visite. Par la même occasion, le gouverneur s’est entretenu avec les enseignants présents pendant une dizaine de minutes. Il était question pour lui de rappeler leurs missions régaliennes. « Il faut respecter tous les programmes assignés pour que le succès soit au rendez-vous » a-t-il rappelé aux enseignants du lycée Bilingue de Ngaoundéré. Cette descente dans les établissements a permis aux autorités, de constater l’effectivité du début des cours à Ngaoundéré.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>