Réhabilitation des routes: un appui attendu de l’Union européenne


Les contours de ce soutien ont été discutés mercredi dernier au cours d’un entretien entre un expert venu de Bruxelles et le ministre des Travaux publics.

Cela fait des années que le Cameroun n’avait pas bénéficié d’un tel appui de la part de l’Union européenne. Mais dès octobre prochain, le pays recevra un appui budgétaire de l’institution de Bruxelles. « Nous sommes en train d’appuyer la finalisation de notre programme d’appui budgétaire. C’est un contrat de réforme sectoriel qu’on va exécuter pour un montant de six millions d’euros (environ quatre milliards F). C’est un programme assez novateur », a expliqué Mario Caivano, expert budgétaire de la Commission européenne à Bruxelles. C’était au sortir d’un entretien avec Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics (MINTP. Il était question de faire le point sur l’appui budgétaire que compte reverser l’Union européenne dans ce secteur.

Mais en réalité, plusieurs administrations sont concernées par cet investissement. Notamment le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire pour le volet finances publiques ; le ministère de l’Agriculture et du Développement rural pour le volet  développement rural. Mercredi donc, c’est le Mintp qui était l’hôte de la mission pour sa compétence sur la question des infrastructures en milieu rural. « L’idée de l’Union européenne c’est de se baser sur les programmes du gouvernement du Cameroun. Nous sommes justement en train de définir avec ce ministère des indicateurs qui vont nous permettre de faire des décaissements en 2018 et 2019 pour mesurer les progrès de ce qui a été fait, notamment en termes de kilomètres de routes départementales et communales réhabilités», a indiqué Mario Caivano.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.