Réfugiés centrafricains: 52 couples convolent en justes noces

Ces unions, désormais légales, ont été actées, le 17 septembre 2016, grâce au partenariat entre le ministère de la Promotion de la femme et de la famille et le HCR.

Hamadou Sardouna et Maimouna forment un couple réfugié vieux de cinq ans. Leur histoire d’amour commence dans leur pays, la Centrafrique, avant la crise. Mais la guerre a fait qu’ils se retrouvent à contrecœur au Cameroun depuis février 2014. Un séjour qui est très tôt devenu enchanteur à cause de l’hospitalité à eux offerte, au point que l’histoire d’amour entamée dans leur pays se vit toujours comme au premier jour. Mais en dehors du lien coutumier, rien ne fondait leur union.

Désormais, ils ont officialisé leur mariage, le 17 septembre 2016, dans le registre d’état civil de la mairie de Mandjou, une commune abritant des milliers de réfugiés centrafricains. Les tourtereaux disent être fiers de leur nouveau statut, en attendant le retour de la paix dans leur pays, pour un éventuel retour qu’ils envisagent. Chez le couple Ngueldjou Guillaume, c’est  une autre histoire qui se vit. En effet, ce Camerounais de 52 ans a scellé aussi légalement son union avec ses deux épouses, dont l’une est Camerounaise et la seconde Centrafricaine. « Tende Agathe est ma première  épouse, Camerounaise ; je vis avec elle depuis 20 ans. 

On a eu sept enfants et on n’avait pas de problème. Je lui ai dit, il y a six ans, chérie, je vais prendre une deuxième épouse. Elle ne s’y est pas opposée. C’est même elle qui m’a orienté vers ma deuxième épouse, Prisca Ngoungue, la Centrafricaine. Je l’ai mariée en 2010, elle m’a fait trois enfants », explique Guillaume. Avant d’ajouter, sous le regard approbatif et joyeux de ses deux épouses : « Cette occasion unique, je l’ai toujours cherchée. Aujourd’hui que c’est possible, je suis comblé et remercie les organisateurs.» 

Ces deux couples viennent s’ajouter aux 50 autres, qui se sont sacrifiés au rituel sur les 78 enregistrés au départ, grâce à une sensibilisation menée dans les zones-cibles des réfugiés.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>