Production du matériel électoral: la Sopecam a du répondant


Assurance donnée par le PCA, Joseph LE, qui a reçu en visite dans les ateliers de l’entreprise le Conseil électoral d’Elecam, vendredi dernier.

La préparation des élections de 2018 a commencé à Elections Cameroon (Elecam). Le Conseil électoral cherche à qui confier la fabrication du matériel électoral (bulletins de vote, bulletins de campagne, enveloppes, procès-verbaux, etc.).

Enow Abrahms Egbe, président d’Elecam et l’ensemble de son conseil électoral étaient donc, vendredi 15 décembre dernier, en visite à la Société de presse et d’éditions du Cameroun (Sopecam). « Une entreprise dont l’imprimerie possède le meilleur plateau technique dans la sous-région Afrique centrale, couvrant l’ensemble de la chaîne graphique ». Dixit le président du conseil d’administration de la Sopecam, Joseph LE, en accueillant ses hôtes de marque, en présence de Marie Claire Nnana, directeur général de la Sopecam et du top management de l’entreprise.

C’est en suivant les explications du directeur de la production, Ignace Ozela, que la vingtaine de membres du Conseil électoral se rend tour à tour dans les ateliers de prépresse, des rotatives, des presses à feuilles, du façonnage et de la reliure industrielle. Une visite qui permet de confirmer que le plateau technique est ce qui répond le mieux aux besoins d’Elecam.

Puisque les opérations de découpe et de conditionnement à l’imprimerie de la Sopecam permettent de livrer quotidiennement 4,5 millions de bulletins par jour à Elecam.

« L’élection, c’est le matériel. Et avec ce que nous voyons ici, j’ai confiance », confidence d’un ancien préfet, membre du Conseil électoral à son collègue en sortant des installations de la rotative KBA Comet. « Une machine ultramoderne, plébiscitée dans le monde entier et dont le Cameroun est fier d’être parmi les cinq pays à en posséder au sud du Sahara », d’après le ministre Joseph LE.

Et quand on sait, qu’alors que la KBA Comet n’était pas encore opérationnelle pendant la présidentielle 2011 et durant les législatives et municipales de 2013, la Sopecam a donné entièrement satisfaction en respectant les commandes que Elecam lui avait passées, il est aisé de comprendre le satisfecit des membres du Conseil électoral en imaginant ce que peut cette rotative en 2018.

La rotative installée il y a moins de deux ans pourra justement imprimer 23 040 000 bulletins par jour en 16 heures tout en continuant de fabriquer le quotidien de référence Cameroon Tribune durant huit autres heures. Et les autres machines permettent également d’imprimer 23 millions de bulletins par jour. Ce qui fait une capacité totale en impression de 46 millions de bulletins par jour.

Tandis que L’imprimerie de la Sopecam est donc prête quel que soit le type d’élection ou le nombre de scrutins. Elle n’attend plus que les commandes d’Elecam. Cette dernière attend à son tour la convocation du corps électoral.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *