Production d’actes de naissance : les municipalités s’engagent


Une opération de délivrance de 30 000 actes lancée dans six mairies de la région

 

Si à Maga, plus de 45% de la population ne possède pas d’acte de naissance, d’après Wélémé Véné, le secrétaire général de la commune,  à Moulvoudaye, la situation est pire. Wamene Kaissala, le maire déclare que chez lui c’est plus de 95% de la population qui ne possède pas le document. A Kousseri, le gap est de plus de 10 556 cas entre 2012 et 2016, nous indique Abakaka, conseiller municipal. Voici les raisons qui expliquent la forte mobilisation et la synergie d’actions des mairies de Touloum, de Moulvoudaye, de Maga, de Kousseri, de Mora et de Mokolo, six communes engagées dans l’Opération de production de 30 000 actes de naissance. 

L’activité lancée il y a trois mois, vise à produire au moins 5000 actes de naissance par commune. Accompagnée par le partenaire du Cameroun, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) à travers son Programme d’appui à l’amélioration des prestations rendues aux usagers des services publics (PAAQSU), cette opération vient comme une solution à plusieurs problèmes de développement à la base. En effet « le Cameroun est dans une dynamique de développement très avancé, plusieurs projets sont en vue surtout pour la région de l’Extrême-Nord. Si les populations n’ont pas déjà d’actes de naissance vous comprenez qu’elles ne pourront pas en bénéficier et les efforts du gouvernement seront vains », fait remarquer Jean Paul Nkot, conseiller technique au Pnud. Car ce n’est un secret pour personne, « sans ce document aucun individu ne peut prétendre à un bien-être social car il ne pourra pas posséder une carte d’identité, ni aller à l’école, ni voter, il ne peut même pas voyager encore moins obtenir un emploi d’où la nécessité pour nous de résoudre ce problème », renchérit Sameding, le délégué régional du ministère de la Fonction publique pour l’Extrême-Nord, membre du projet. 

Deux mois après le lancement de l’opération, c’était déjà l’adhésion totale. A voir les statistiques de septembre, à titre d’exemple dans les commune de Maga, Touloum et Moulvoudaye plus de 12 000 personnes sont déjà enregistrées pour l’établissement du précieux document en procédure normal ou en jugement supplétif. Dans les caisses de l’Etat c’est plus 10 millions de francs déjà collectés auprès des populations. L’opération concerne les populations de tous les âges y compris les personnes âgées.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.