Pâques 2018: les fidèles dans la semaine sainte

Dans les églises et chapelles, les chrétiens se préparent à la commémoration de la résurrection de Jésus Christ dimanche prochain.

Des catéchistes qui s’activent aux dernières répétitions pour préparer les examens des catéchumènes. C’est dans la perspective de la réception des différents sacrements dimanche prochain, jour de Pâques. Baptêmes et premières communions sont attendus le jour de la Résurrection de Jésus Christ, la plus grande fête chrétienne.

La scène se déroule à la paroisse Sainte Faustine de Bitotol située à un jet de pierre du quartier Nkoabang à Yaoundé. Ici, le curé l’Abbé Kisito Eloundou a déjà dressé le programme qui mène la communauté chrétienne au Triduum Pascal. « Nous avons prévu la préparation des catéchumènes aux trois jours de prières intenses qui commenceront le Vendredi saint. A cela, il faut s’ajouter les confessions et la représentation de la Passion du Christ », indique le curé.

Pour célébrer le sacrement de l’ordre, les dames apostoliques de cette paroisse vont organiser un repas à l’endroit des prêtres en souvenir du Jeudi saint. « Au-delà de toutes ces activités, nous invitons les fidèles à se convertir pour ces comportements qui ne cadrent pas avec l’évangile.

La société est de plus en plus embrigadée dans divers fléaux sociaux qui inquiètent. Nous demandons aux uns et aux autres de revenir vers Dieu », souligne l’Abbé Kisito Eloundou. Chez les fidèles protestants et évangéliques, l’ambiance est identique.

« C’est une semaine pas comme les autres. Elle nous prépare à la mort et la résurrection du Christ. En tant que jeune de la JAPE (Ndlr : Jeunesse d’action protestante et évangélique), nous avons des séances de prières et des activités bibliques tous les jours au cours desquelles nous allons sensibiliser la jeunesse sur l’importance à accorder à Dieu dans nos vies », explique Pauline Angeline Mandjana Belong, fidèle.

A la chapelle Galilée de Rue Manguiers, l’heure est à la prière et aux divers préparatifs sous la coordination du pasteur Dr Jean Patrick Nkolo Fanga. L’homme de Dieu va consacrer la journée du Jeudi saint au lavement des pieds des fidèles et à l’imposition des mains.

C’est la même atmosphère à l’église évangélique. Les pasteurs et les anciens de l’église tout comme les diacres et les diaconesses, s’activent à célébrer la résurrection du fils de Dieu fait chair dimanche prochain.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>