Ordre national des vétérinaires du Cameroun : le siège est opérationnel


Finie la location des bureaux pour l’Ordre national des vétérinaires du Cameroun (Onvc). Désormais, le siège de cette institution sera logé à Mvog-betsi, un quartier de Yaoundé. Le Dr. Taïga, ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) a présidé le 03 mai dernier la cérémonie d’inauguration de l’édifice. Construit sur un espace de 500m2, l’immeuble à deux niveaux compte une dizaine de pièces parmi lesquelles six bureaux, deux salles de réunion, un hall, une chambre d’hôte, un magasin et des blocs toilettes.

Il vient ainsi palier de nombreuses difficultés que rencontrait cette organisation. « Depuis sa création en 1978, l’Onvc a toujours loué des bureaux et parvenait tant bien que mal à honorer son bail. Ce qui nous était préjudiciable tant en termes d’image, de crédibilité que d’efficacité des membres du bureau du conseil», a révélé Antoine Tchoubia, président de l’Onvc.

Les travaux de construction entamés en 2014 ont été réalisés sur financement du Minepia, explique le président. « Le ministère nous a octroyé un terrain de 500 m2 et 140 millions F. Avec cet appui, nous avons pu réaliser le bâtiment.

Nous remercions le ministère pour avoir entendu notre plaidoyer ». En retour, le Minepia a instruit à l’Onvc d’œuvrer à l’assainissement de la profession, notamment dans le domaine du médicament. « Pour un marché du médicament sous contrôle des professionnels de la santé, il est impérieux que tous les acteurs se conforment à la loi. Cet assainissement fera du métier une profession digne qui emploie et garantit des soins de bonne qualité».

Une cérémonie pouvant en cacher une autre, 60 docteurs vétérinaires ont effectué leur rentrée solennelle à l’Ordre ce même vendredi. Une première initiative que compte poursuivre l’Onvc. Félicitant les jeunes promus, le ministre Taïga a annoncé le financement en cette année de 20 entreprises vétérinaires ainsi qu’un appui en équipement de base de 20 autres. Il a par ailleurs déclaré que l’inscription au tableau de l’Ordre est désormais une condition pour exercer dans la fonction publique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *