Ordre national des architectes: l’onction de la tutelle

Le nouvel exécutif de l’ONAC a été reçu en audience jeudi dernier par le ministre de l’Habitat et du Développement urbain

 

Le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), Jean Claude Mbwentchou a reçu jeudi dernier en son cabinet, le nouveau bureau exécutif de l’Ordre national des architectes du Cameroun (ONAC), conduit par son président, Louis Désiré Côme Awono. Les nouveaux élus tenaient d’une part, sur le plan de la légitimité, à requérir l’onction du MINHDU. D’autre part, et cette fois sur le plan de la l’opérationnalité, le bureau entrant entendait avoir l’aval et l’appui de la tutelle technique, dans la mise en œuvre de ses actions sur le terrain.

La séance de travail a permis au bureau entrant de l’ONAC de présenter à la hiérarchie son plan d’action sur les trois prochaines années. En prenant la parole pour féliciter le nouvel exécutif, le ministre Jean Claude Mbwentchou a dit son engagement à accompagner l’ONAC dans la réalisation de la feuille de route qu’elle s’est prescrite : « Dans la limite de mes disponibilités en tant qu’homme et en tant que ministre, je ne manquerai pas de vous apporter un soutien constant. », a-t-il déclaré.

Il aura en outre été question pour le nouvel exécutif, de présenter quelques doléances liées au fonctionnement de l’Ordre. Selon le nouveau président, les enjeux et les défis sont énormes : « Nous avons plusieurs difficultés liées au fonctionnement, comme l’absence formelle d’un siège, le renforcement des ressources managériales ou encore des subventions… » Les autres chantiers du bureau exécutif de l’ONAC visent à améliorer la collaboration avec la tutelle technique qui est le MINHDU, mais aussi à donner plus de visibilité à un ordre en pleine restructuration.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>