Nigeria: Plus de 2 300 présumés terroristes jugés


La justice nigériane a ouvert hier la série de procès de masse de plus de 2 300 personnes accusées d’appartenir à Boko Haram. Ces procès inédits dans le pays depuis le début des exactions de la secte islamiste se tiennent à huis clos dans différents centres de détention. Entre 2009 et 2017, seules neuf personnes ont été jugées et condamnées pour leur appartenance à ce mouvement extrémiste. Mais, la justice fédérale se dit à même de juger 1 670 détenus dans la prison militaire de Kainji dans l’Etat du Niger, dans le nord-ouest du pays.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.