Ngaoundéré: prières pour la sécurité

Les imams ont prononcé des intentions spéciales pour que prenne fin le phénomène des prises d’otages.

La clémence de dame nature était au rendez-vous. Le radieux soleil était de la fête hier sur toute l’étendue de la région de l’Adamaoua. De Martap, Ngaoui, Banyo, Tibati, Bélel à Kontcha, la prière n’a été aucunement perturbée par aucun caprice du climat ou une quelconque averse en cette saison des pluies. Tous les lamibés, comme de tradition ont, présidé les prières. Cette tradition a été également respectée à Ngaoundéré, chef-lieu de la région de l’Adamaoua. Au premier plan, on a aperçu le lamido Mohamadou Hayatou Issa. Kildadi Taguiéké Boukar, gouverneur de la région, a participé à cette cérémonie. De même que Hamadou Dawa, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Ngaoundéré, l’honorable Ali Bachir député à l’Assemblée Nationale, ainsi que Alhadji Mohamadou Abbo Ousmanou. 

Comme de coutume, la prière a été dirigée par Cheikh Mahmoud Ali, l’imam principal de la grande mosquée du lamidat de Ngaoundéré. Sermon qui portait sur la débauche sexuelle, comme vice mortel pour tout humain. Pour la circonstance, il a axé son prêche après la prière communautaire sur la place de la foi dans la vie d’un fidèle musulman. Tradition oblige, il a rappelé que l’évènement qui rassemble cette communauté rappelle fort opportunément la place de la foi qui transcende nos egos. « La foi est un préalable à la félicité céleste », a-t-il insisté. A ce titre, il a invité tous les fidèles musulmans à fuir la débauche et tout acte délictuel. Dans le sermon qu’il a dit, il  a appelé chacun à faire preuve d’intégrité en Allah « qui agit toujours en faveur des vrais croyants ».

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>