Motos-taxis : appel à l’ordre

Des responsables politiques à Douala III leur ont demandé de se conformer aux textes.

Le président de la section Rdpc Wouri III, Victor Joseph Ateba, vient de rencontrer, à la permanence du parti de Nylon (Douala III), des leaders de syndicats de motos-taxis. Il était question de les sensibiliser aux lois et règlements en vigueur.

Après avoir condamné les troubles survenus il y a quelques jours à Douala, les responsables politiques ont  expliqué aux conducteurs de motos la nécessité d’être en conformité. Et aussi plaidé en faveur de la paix dans notre pays. « Nous condamnons les fauteurs de trouble. Le désordre ne passera pas par Douala III (…) Il ne s’agit pas des seuls intérêts des motos-taximen, mais aussi de ceux des usagers que nous sommes », a dit Victor Ateba. Rappelant l’imminence de la Can féminine, il a ajouté : « Nous nous devons d’accompagner l’Etat dans l’assainissement des motos-taxis, secteur sensible ».

Les leaders de syndicats, de leur côté, ont promis de poursuivre la sensibilisation auprès de leurs membres,  en précisant que l’action du gouvernement doit commencer au niveau des importateurs de motos et de la délégation régionale des Transports. Pour ces syndicalistes, beaucoup de conducteurs de motos ne connaissent pas l’ensemble des papiers exigés pour circuler. D’autres encore abandonnent, au vu de nombreuses tracasseries. Les confédérations ont également proposé que les frais de carte grise soient prélevés dès l’achat de l’engin.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>