Mobilisation à Zoétélé


Les forces vives et militantes de cette contrée ont réaffirmé leur engagement républicain, à l’initiative de la délégation permanente départementale du RDPC

 

Voici comment ce qui, à Zoétélé dans la région du Sud, ne devait être que la suite logique de la tournée du chef de la délégation permanente départementale du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) pour le Dja et Lobo, Louis Paul Motaze, a fini par donner lieu à une mobilisation générale très peu singulière pour la paix et l’unité nationale. Il a fallu que le meeting programmé de longue date, coïncide avec le jour annoncé par les meneurs du mouvement sécessionniste qui trouble la quiétude dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest pour la proclamation de leur « indépendance». Ce 1er octobre donc, la flamme patriotique des populations, forces vives et militantes de cette contrée s’en est trouvée plus que jamais ravivée. Les mots, chants et autres expressions corporelles pour réitérer leur attachement aux idéaux de paix, d’unité nationale et de développement intégral d’un pays un et indivisible, promus par le président national de leur parti et chef de l’Etat, Paul Biya, n’en ont été que plus fervents.

Mieux encore, pour les 28 sous sections que compte la section RDPC du Dja et Lobo II, c’est dans la manière de démontrer son engagement qu’il faut exceller. De l’allocution du maire de Zoétélé, on retiendra par exemple qu’au-delà de la parole, l’identité réelle du RDPC est dans ses actions, notamment celles de son président national. C’est ainsi que, pour revenir à l’objet initial de cette visite, la septième étape de son périple dans le département, Louis Paul Motaze a fait remarquer que le RDPC n’est pas que le parti du 6 novembre et du 24 mars, encore moins un parti d’état-major. Il faut aller au-delà de toute la signification de ces deux dates, et de l’immobilisme, pour que le parti vive en permanence.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.