Minawao: la scolarisation des réfugiés toujours faible

Minawao (Mayo Tsanaga) -Selon les affirmations de Simplice Samba, inspecteur général de l’éducation à la délégation régionale de l’Education de base de l’Extrême-Nord, sur près de 12 000 enfants inscrits dans le primaire et la maternelle au camp des réfugiés de Minawao au courant de l’année scolaire 2015-2016, à peine 8000 ont tenu jusqu’à la fin de l’année ; les autres ont abandonné l’école avant le départ en vacances. 

Une situation qui est due au manque de suivi des enfants par leurs géniteurs. Cette année, ils doivent encore être plus nombreux, les enfants en âge de scolarisation. En tout cas, Alfred Bruno Etoubou Yobo, le responsable du camp des réfugiés de Minawao nous a révélé que « cette année, 16 000 élèves du primaire et de la maternelle sont attendus dans les six écoles primaires et dans les quatre écoles maternelles, mais deux semaines après la rentrée scolaire 2016-2017, rien que 6000 élèves ont été enregistrés ». 

Une situation qui a amené l’UNICEF à prendre des mesures fortes en organisant du 15 au 17 septembre 2016 une campagne visant l’inscription massive des enfants à l’école. Cette campagne a été menée sur le terrain par  l’ONG ‘’Plan International’’, ceci avec l’appui financier de ‘’Echo’’, un organisme de l’Union européenne. Pendant trois jours consécutifs, les équipes ont sillonné tout le vaste camp des réfugiés, invitant les parents à amener leurs enfants à l’école et à les y maintenir.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>