Lutte contre les inondations: les travaux de drainage avancent


120 m déjà aménagés au nord de New Bell et 600 m en cours de bétonnage sur le Kondi.

Les travaux du grand projet d’assainissement fluvial de la ville de Douala ont bel et bien commencé. Le drain de New Bell nord, d’un linéaire global de 865 mètres, est en cours d’aménagement. Il est composé de deux axes, dont les 120 mètres du premier ont déjà été aménagés. Il faut noter que ce drain, pour être plus précis, va du quartier New Bell Bamiléké à son point de connexion de la rue Njoya. Le drain sur le Kondi, composé d’un seul axe, a, lui, une longueur de 3000 mètres. Les travaux en ce moment concernent 600 mètres qui sont en cours de bétonnage sur la zone de Pk8. Le reste du linéaire, environ 2500 mètres, a été reprofilé pour garder l’aspect naturel du canal.

Vendredi 20 janvier 2017, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), Dr Fritz Ntonè Ntonè, est descendu sur les lieux des différents travaux pour s’assurer que tout se passe bien.

Pour le moment, les entreprises adjudicataires desdits travaux, Sogea Satom et Razel, sont à pied d’œuvre. Celles-ci ont choisi de débuter par des endroits qui posent peu de problèmes – comme celui des déguerpissements des populations. On note déjà 8% du taux de réalisation  sur le terrain, pour une consommation des délais de 30%. Il est donc question ici d’accélérer les travaux avant le retour des pluies, d’où la rencontre entre les responsables de la Cud et les entreprises concernées avant la descente de terrain.

Le problème d’indemnisation qui aurait été un obstacle à l’avancée des travaux trouve progressivement des solutions. Selon Fritz Ntonè Ntonè,  le décret d’indemnisation a été signé par le Premier ministre, chef du gouvernement. Et le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf) a déjà pris l’arrêté portant composition de la commission préfectorale qui doit payer ces indemnisations – les fonds sont disponibles. Dès la première quinzaine du mois de février, les déguerpissements vont commencer, ainsi que les indemnisations. Rappelons que le grand projet d’assainissement fluvial de Douala porte sur 50 kilomètres linéaires de drains primaires à travers la ville, et va coûter près de 5 milliards de francs.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *