Les populations engagées dans l’Assainissement de Maroua

C’est le constat fait par le gouverneur Midjiyawa Bakari jeudi dernier après avoir fait le tour de la ville. 

 

Tous les jeudis à Maroua, de 6h à 10h du matin, c’est le grand nettoyage L’habitude est devenue une seconde nature chez certains habitants de cette ville qui n’exercent aucune activité en dehors de celles liées à la propreté des locaux ou de l’environnement.  Dans les lieux de commerce et bureaux, c’est le ménage qui occupe les uns et les autres.

Toutefois, la particularité de ces activités d’assainissement dans la ville de Maroua est qu’elles sont aussi pratiquées par les membres des comités de vigilance des arrondissements de Maroua I, II et III. Ces jeunes qui la nuit veillent sur la sécurité de la ville, se livrent à cœur joie tous les jeudis matin aux activités telles que le curage des caniveaux, le dégagement des poubelles déposées par les ménages aux abords des rues, etc.  

Lors de la dernière descente du gouverneur dans les différents quartiers de la ville de Maroua, on a pu voir ces membres des comités de vigilance des quartiers tels que Doualaré, Zokok, Djoudandou et autres, de Maroua II à l’œuvre. Identifiables par leur chasuble estampillée « Comité de vigilance », ils avaient des bottes aux pieds, râteau ou pelle à la main, on les a vu curer les caniveaux, dégager les eaux stagnantes en chantant parfois. Pour eux, c’est une activité intéressante dans la mesure où « elle nous permet, non seulement de nous occuper, mais d’assainir notre environnement, ce qui donne l’opportunité d’éviter les maladies telles que le choléra, le paludisme assez fréquents dans notre localité», affirme Tidjani, responsable des comités de vigilance de Maroua II. 

Pour donner une onction et un accompagnement conséquent, le gouverneur de la région invite les autorités traditionnelles et municipales à s’impliquer davantage. Avant de regagner ses services, Midjiyawa Bakari a laissé entendre qu’il est satisfait de l’appropriation de cette activité par les populations, « nous les invitons à s’impliquer davantage, il y va de notre santé à nous tous », a-t-il déclaré.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>