Les jeunes du Sud mieux impliqués dans l’Education à la citoyenneté


Un concept « Libre ensemble » a été expliqué, mercredi dernier, aux jeunes élèves et non-scolaires à Ebolowa par des responsables du Minrex.

C’est en plein dans la campagne de promotion des valeurs universelles, à travers l’initiative « libre ensemble », que des responsables du ministère des Relations extérieures (Minrex) sont venus à Ebolowa. Simultanément, ils ont entretenu les jeunes scolaires d’Ebolowa, réunis au Lycée classique et moderne, pour les secondaires, et à l’école annexe groupe I A, pour les primaires, sur la portée de cette initiative du secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Pour  Sabine Christèle  Mengue Abessolo, diplomate, en service à la direction de la Francophonie au Minrex, qui a conduit l’équipe venue de Yaoundé, « Libre ensemble » est un appel aux jeunes à se mobiliser en faveur des valeurs telles que : la paix, la fraternité, la solidarité, la tolérance, le dialogue et le vivre ensemble. 

Il s’agit, pour s’en convaincre, d’un référentiel pertinent contre la violence, la radicalisation, le terrorisme et les discours propagandistes. Gilbert Belinga, délégué régional de l’Education de base pour le Sud, a saisi l’occasion pour lancer un appel aux élèves et enseignants, pour qu’ils soient des acteurs du « libre ensemble » qui appelle inévitablement la notion du «  vivre ensemble ».

Le « Libre ensemble », qui est une initiative de Michaële Jean, Sg de la Francophonie, a été lancé le 10 mars 2016. Il a pour but, tel qu’arrêté par le Sg de l’OIF, d’appeler des millions de jeunes de façon moderne et originale à poster et à partager en vidéo ou par écrit, leurs messages, projets, initiatives, réalisations et opinions sur leur attachement au vivre ensemble, à la liberté et à la vie. Pour cela, une plateforme numérique d’expression, d’échanges et de promotion des projets a été créée. Les jeunes d’Ebolowa ont été imprégnés de cette notion et appelés à s’impliquer contre toutes formes de violence et de rejet de l’autre. Au cours des échanges avec les responsables du Minrex, des quiz à caractère cognitif et informatif ont permis de faire comprendre à la jeunesse d’Ebolowa combien il est important, face à la menace terroriste, de participer à la promotion de la paix, la sécurité, la morale et la citoyenneté.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.