Huiles végétales raffinées: pas de pénurie en vue


C’est ce qui ressort de la conférence de presse de l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun tenue hier à Yaoundé

 

Face aux allégations de certaines personnes au sujet de la supposée augmentation du prix des huiles végétales et de la soi-disant pénurie du produit sur le marché, l’Association des raffineurs des oléagineux du Cameroun (Asroc) a tenu une conférence de presse hier à Yaoundé. Selon le secrétaire général de l’Association, Jacquis Kemleu Tchabgou, il n’y a aucune pénurie dans les marchés. « Ils sont suffisamment approvisionnés en huiles végétales raffinées, de palme, de coton, de soja et bientôt à nouveau d’arachide. De même que 90% de savons de ménage sont disponibles dans l’espace commercial et à bon prix ».

Pour preuve, trois entreprises de deuxième transformation ont été autorisées à importer 96 000 tonnes d’huile de palme brute pour l’année 2017. « Cette opération d’importation sera renouvelée en novembre avec 22.000 tonnes, en décembre avec 10.000 tonnes et au mois de janvier 2018 il sera de 11.000 tonnes », explique-t-il. Il ajoute que cette quantité s’ajoutera à la production locale d’environ 15.000 tonnes sur les trois prochains mois pour un total global de 57.000 tonnes. Pour les raffineurs, une autre quantité encore importante déjà disponible permettra d’obtenir en terme de projection, 44 163 tonnes d’huile végétale raffinée produite localement. Elle devrait couvrir les besoins pendant plus de quatre mois. Ce qui fait dire au président du comité de régulation de la filière des oléagineux, Emmanuel Nkoulou Ada qu’il n’y aura pas de problème d’approvisionnement du produit en fin d’année. Pour ce qui est de l’augmentation du prix, les deux acteurs expliquent que les montants restent les mêmes sur le marché.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.