« Guanxi-Invest »: la fabrique à investisseurs

Cette plateforme de financement participatif permet aux entrepreneurs de trouver des investisseurs pour leurs projets.

Qui n’a jamais rêvé de devenir actionnaire dans une entreprise ? C’est désormais possible pour toutes les bourses grâce à la start-up Guanxi-Invest. Avec la somme de 10 000 F, il suffit d’un clic  sur le site : www.guanxi-invest.com pour financer un projet rentable et devenir ainsi actionnaire de cette entreprise. Le concept est celui de six jeunes Camerounais étudiant la finance en France qui ont décidé de tout miser sur une idée neuve, conscients des difficultés financières auxquelles sont confrontés certains entrepreneurs au pays.  Ces entrepreneurs souhaitent plus que jamais booster l’économie de leur pays à travers cette plateforme de financement participatif créée en février dernier et dont l’objectif affiché est de permettre aux entrepreneurs de trouver des investisseurs pour leurs projets. « Guanxi-Invest est en effet une plateforme Internet qui permet aux entrepreneurs de start-up et de petites et moyennes entreprises de promouvoir leurs activités et de lever des fonds pour leurs entreprises. C’est la première du genre en Afrique centrale », confie Yves Nkome, co-fondateur de la jeune entreprise. Située à Douala dans les locaux d’ActivSpaces, un des plus grands incubateurs de jeunes entreprises, Guanxi-Invest porte déjà deux projets alléchants et rentables. La première levée de fonds a débuté en avril dernier et a déjà récolté plus de 10% de son besoin de financement tandis que la seconde est en cours de démarrage.

Ce concept veut démocratiser l’investissement. « Il y a un gros problème de financement au Cameroun. Les entreprises ainsi que les entrepreneurs n’arrivent pas à trouver des paiements et le système financier classique ne leur correspond pas. Si tout le monde contribue juste un peu, on sera capable de combler le besoin de financement des entreprises », ajoute Yves Kome. Au demeurant, tous les projets sont retenus à Guanxi-Invest. Le secteur d’activités importe peu. La seule limitation est liée aux critères de viabilité, de rentabilité, d’expérience et d’expertise de l’équipe qui porte le projet. Cela dit, l’entreprise s’emploie  à intégrer les modes de paiement les plus diversifiés possibles. Actuellement sont disponibles comme moyens de financement sur le site, les paiements par cartes bancaires et par Mobile Money. « Nous travaillons à intégrer aussi les paiements par cartes pour qu’il n’y ait vraiment plus un frein à l’investissement. Le but étant que même la vendeuse des beignets du coin puisse voir un projet qui l’intéresse et qu’elle puisse investir tout en soutenant ledit projet », conclut Yves Nkome. De quoi faire de tous les Camerounais de véritables businessmen.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>