Gendarmerie nationale: Ultime hommage à un brave soldat


L’adjudant-chef Marcus Mba, commandant de la brigade de gendarmerie de Bipindi a été inhumé samedi dernier

 

«Va et repose en paix. Brave camarade, nous ne t’oublierons jamais ». Voilà les derniers mots de l’hommage du  capitaine Hubert Belibi Atangana au commandant de la brigade de gendarmerie de Bipindi, l’adjudant-chef Marcus Mba. Le pandore repose désormais pour l’éternité dans son village natal. Il a été arraché à la vie le 23 septembre 2017 par une maladie. Son départ dans ce voyage sans retour laisse ses camarades d’arme dans la tristesse et la désolation.

Officiers, sous-officiers, gendarmes et militaires du rang étaient tous au garde-à-vous pour les honneurs d’adieu quand l’adjudant-chef Marcus Mba, couché dans son cercueil et porté par ses camarades commandants des brigades du département de l’Océan, quittait pour toujours l’esplanade de la compagnie de gendarmerie de Kribi. Ce salut, dans un grand silence, laissait transparaître sur les visages des uns et des autres que la grande famille des forces de défense se séparait d’un vaillant soldat.

Agé de 51 ans, l’adjudant-chef Marcus Mba a servi la gendarmerie nationale pendant 33 ans. Il a intégré les rangs de ce corps d’élite comme élève gendarme. D’après le témoignage du commandant de compagnie de Kribi, le capitaine Hubert Belibi Atangana, Marcus Mba s’était fait remarquer par son ardeur au travail ainsi son sens élevé de la discipline et de la responsabilité. Ses avancements aux grades en témoignent. Il passe l’arme à gauche étant adjudant-chef, officier de police judiciaire, commandant de la brigade de Bipindi. L’on ne va pas oublier qu’il avait reçu de son vivant la médaille de l’Ordre du mérite de la force publique. Pour ses camarades d’armes, sa famille biologique et autres connaissances, le nom de l’adjudant-chef Marcus Mba reste gravé dans les mémoires.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.