France 2019: le Nigeria se ressaisit


Le Nigeria n’avait plus gagné un match en coupe du monde de football féminin depuis 2011. Une longue attente qui a pris fin hier à l’occasion de la 2e journée dans le groupe A. Les Super Falcons ont en effet accroché une victoire précieuse en venant à bout de la République de Corée (2-0) au stade des Alpes de Grenoble. Battu par la Norvège lors de sa première sortie, le Nigeria devait absolument réagir pour ne pas déjà dire adieu à la compétition.

Pour ce faire, Thomas Dennerby, le sélectionneur, a effectué trois changements dans le Onze d’entrée, par rapport au premier match. Avec notamment la titularisation surprise de la jeune gardienne de but Chiamaka Nnadozie, 18 ans. Une joueuse qui a tenu son rang, sauvant à plusieurs reprises son équipe.

Mais le tournant de la partie sera ce but contre son camp du défenseur Doyeon Kim, qui, sous la pression de Desiré Oparanozie, ne suit pas le déplacement de sa gardienne et envoie le ballon dans son propre but. Malgré une légère domination des Asiatiques en seconde période, ce sont les Nigérianes qui vont enfoncer le clou. Grâce notamment au Bal lon d’or 218, Asisat Oshoala, qui efface un défenseur adverse et la gardienne Minjung Kim, pour le 2-0.

Une victoire précieuse donc pour les Super Falcons qui peuvent rêver à une qualification pour les 1/8e de finale, même en cas d’échec contre la France lors de leur dernier match de poule. Pour rappel, les quatre meilleurs 3e des six groupes se qualifieront aussi pour le tour suivant.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *