Financement du terrorisme: comment couper les vivres

La conférence des Anif de la Cemac est en session depuis mardi dans la capitale économique camerounaise.

Douala, hôtel Sawa, ce 11 octobre 2016. Là ou tout avait commencé. En effet, il y a cinq ans, en mai 2011, les Agences nationales d’investigation financière (Anif) de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), réunies pour une session sur place, avaient décidé de se constituer en un regroupement. Ceci pour mutualiser leurs efforts et les bonnes pratiques dans le cadre de la lutte transfrontalière en général. La Conférence des Anif de la Cemac (Cac) avait ainsi vu le jour. Et hier mardi donc, elles se sont retrouvées pour leur 4e réunion annuelle. Histoire d’harmoniser le niveau de compétences des Cellules de renseignement financier (Crf) des Etats de la sous-région, selon Hubert Nde Sambone, directeur de l’Anif du Cameroun et président de la Cac. Ce dernier a, par ailleurs, estimé que le bilan du regroupement est positif après cinq ans d’existence. Ayant permis entre autres aux Anif de certains pays de devenir opérationnelles.

Gilbert Didier Edoa, secrétaire général du ministère des Finances, représentant le ministre, a campé le contexte dans lequel les experts et autres personnels des unités opérationnelles des six Anif de la sous-région vont tenir leurs travaux. Un contexte où la lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive préoccupent au plus haut niveau la communauté internationale. De ce fait, il est désormais urgent de ne plus se limiter aux « déclarations de bonnes intentions » et aux « beaux discours ». Il faut agir !

Il est donc question pour les participants aux assises de Douala, parmi lesquels le Gabac (Groupe d’Action contre le blanchiment d’Argent en Afrique Centrale), de créer et de développer des mécanismes d’échanges rapides et sécurisés d’information. Et pour que les actions soient les plus efficientes possibles, il faudra travailler à partager le renseignement, les expériences et toutes les données nécessaires qui contribueront à aider les forces de défense à combattre le terrorisme. Notamment en identifiant les sources de financement des groupes terroristes.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>