Femmes éditrices: le Mincom encourage l’initiative

Une délégation reçue jeudi dernier par Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication.

Beaucoup d’émotion dans les prises de parole jeudi dernier à Yaoundé à l’occasion de la soirée offerte aux Femmes éditrices pour la paix et la sécurité en Afrique centrale (FEPPSAC) par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Grace Mali a exprimé la gratitude du groupe au ministre qui a particulièrement veillé à ce que les travaux de Yaoundé se passent dans de bonnes conditions. Cette sollicitude a honoré les membres du FEPPSAC.

Honneur mérité, a répondu le ministre. Car pour lui, la femme qui porte la vie, la donne et la protège est aussi la première victime en période de conflit. « J’apprécie ce que votre association envisage pour faire régner la paix. Peut-être votre action fera-t-elle changer l’humanité », a espéré le Mincom. Issa Tchiroma Bakary a par ailleurs promis son soutien à ce noble combat avant de conseiller à l’association d’élargir son spectre pour faire de leur association un instrument de conscientisation percutant.

Le Mincom offrait un dîner à l’association FEPPSAC réunie au Cameroun pour réfléchir sur l’état de mise en application de la Résolution 1325 des Nations unies, laquelle encourage l’implication des femmes dans la recherche de la Paix. Il a été décidé pendant les travaux de Yaoundé, la création prochaine d’un réseau des femmes de médias pour la paix et la sécurité en Afrique centrale. Ce réseau sera ouvert à toutes les autres plateformes, associations professionnelles et journalistes adhérant aux valeurs et vision promues. Une équipe provisoire a été désignée pour coordonner la réflexion sur le projet.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>