Extrême-Nord: PNDP: la troisième phase lancée


Le gouverneur de l’Extrême-Nord a saisi cette opportunité pour remercier le gouvernement pour le premières réalisations, récemment à Maroua.

Selon Fissou Kouma, maire de la commune de Yagoua, l’apport du Programme national de développement participatif (PNDP) au cours des deux premières phases a été déterminant, non seulement dans la  mise en route du processus de la décentralisation dans la région de l’Extrême-Nord, mais aussi et surtout dans la mise en place de plusieurs infrastructures dont ont bénéficié ces communes. 

Ce témoignage a été fait le 1er août 2016 au Cercle municipal de Maroua à l’occasion du lancement de la troisième phase du PNDP. Au nom de ses pairs, il a remercié le gouvernement pour avoir mis en place cet outil de mise en œuvre du document de stratégie pour la croissance et l’emploi qu’est le PNDP.  Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord lui a emboîté le pas en mettant un accent sur les nombreux ouvrages réalisés par le PNDP pour le grand bien des populations, avec en bonne place les ouvrages de franchissement, l’hydraulique rurale et les infrastructures scolaires. 

Selon Marie Madeleine Nga, coordonnatrice nationale du PNDP, l’objectif de cette troisième phase qui est ainsi lancée est de « renforcer la gestion des finances publiques et des processus participatifs en vue de garantir la fourniture des infrastructures durables et de qualité». Une orientation vivement saluée par le gouverneur.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.