Est: des moyens de défense pour les autorités administratives

Dans un contexte marqué par la montée de l’insécurité et du grand banditisme associé au phénomène de coupeurs, les chefs d’unités administrative se sentent de plus en plus menacés. C’est pour cela que le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), vient de doter les 33 sous-préfets, quelques adjoints d’arrondissement, les  quatre préfets (Boumba et Ngoko, Haut Nyong, Kadey, et Lom-et-Djerem) et le gouverneur de la région de l’Est, de pistolets automatiques (PA).

Jeudi, 24 août dernier, une matinée mémorable pour les bénéficiaires. Ils sont présents, pour la plupart, au champ de tirs de Mandjou, afin de se familiariser au maniement des armes notamment le PA. Sous la supervision du colonel Ongolo Jean Joachim, commandant du secteur militaire n.8 de Bertoua, les instructeurs prodiguent aux autorités concernées  d’abord des conseils théoriques sur l’usage de l’arme. « Le PA étant une arme extrêmement sensible, ce sont des consignes fermes à respecter une fois qu’ils seront rentrés dans leurs unités de commandement respectives, » confie le lieutenant Dimbélé, instructeur principal de cette séance.

Ensuite, c’est la phase pratique qui est passionnante pour ces « élèves » de circonstance. Ils réapprennent le démontage et le montage d’une arme en quelques secondes. Puis c’est la méthodologie aboutissant à réussir 5 tirs sur 5. Enfin, c’est la séance des tirs sur ordre des instructeurs qui permet d’évaluer l’aptitude des uns et des autres à jauger leurs capacités à manier un pistolet automatique.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>