Entrée Est de Douala: la circulation rétablie hier

L’effondrement d’une buse samedi a perturbé les échanges entre la capitale économique et Yaoundé.

Tout est rentré dans l’ordre sur la route nationale numéro 3. Depuis hier, aux aurores, les premiers véhicules vont dans les deux sens, matérialisant ainsi la fin des travaux de réparation de la buse défectueuse au lieu dit « Cogefar » dans l’arrondissement de Douala III. Le week-end a été plutôt agité sur cette portion de la route nationale numéro 3. Les difficultés des usagers ont commencé en matinée du samedi 02 septembre, lorsque les premiers signaux de l’affaissement de la chaussée sont apparus.

La situation est devenue plus confuse à partir de 14h. Gros porteurs, véhicules de tourisme, motos et autres usagers étaient pratiquement pris au piège. Les pluies enregistrées dans la capitale économique ces dernières semaines ont finalement eu raison de l’ouvrage d’art. Conséquence immédiate : les bouchons ont refait leur apparition sur l’axe Tradex Yassa-Ndokoti, devenu la voie de contournement pour ceux qui voulaient rallier Yaoundé ou qui en sortaient, à destination de Douala ou de la région du Sud-Ouest voisine. Dans l’opinion, chacun y est allé de son commentaire sur l’origine de cette autre interruption de la circulation entre Yaoundé et Douala.

A la vérité, les ingénieurs du ministère des Travaux publics vont très vite maitriser la situation. C’est ainsi qu’ils ont pris possession des lieux dès 9h30. Avec l’entrée en scène de l’entreprise Razel, fortement appuyée par Satom, les travaux de réparation seront rapidement lancés. La police isolera la zone pour réduire le flux des véhicules, les gros porteurs seront forcés d’observer un arrêt, pendant que piétons et autres conducteurs de motos continueront à se mouvoir. La nuit de samedi à dimanche aura été sans repos pour les ingénieurs mobilisés pour trouver une solution de remplacement des matériaux défectueux. Le délégué régional des Travaux publics, Simon Pierre Mbousnoum, rencontré peu avant 22h, donnera des assurances que la chaussée sera renforcée grâce à Razel et Satom qui connaissent plutôt bien ce site.

Hier en matinée, les équipes ont tenu parole. La circulation a été rétablie sur une chaussée large de 6 mètres. La reconstruction du bloc technique a donc été couronnée de succès. Mais pour ce qui est de l’avenir, cette portion de route se trouve dans le projet d’élargissement de la pénétrante Est, phase 2. Des incidents comme celui de samedi dernier ne seront donc qu’un triste souvenir.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>