Electoral Registers:Some 403, 069 New Voters In 2017

Elections Cameroon (ELECAM) is now in the process of cleaning the voters’ register while the distribution of voter cards continue

 

At the end  of the revision of the electoral registers for  2017 on August 31, 2017, the total number of newly enrolled citizens within the 2017 period stood at 403, 069, representing 159, 154 for women and 243 915 for men, a press release signed by the Director General of Elections in ELECAM, Abdoulaye Babale states. The period for the revision of the electoral registers lasted from January 2, 2017 to August 31, 2017 in conformity with the provisions of the Electoral Code.

The Director General of Elections indicated that among the newly registered voters were young girls and boys of below the age of 35 whose number stood at 285, 076. As the registration operation went on, there were also modifications. The press release states that certain electors requested for a modification of their enrolment, due either to change of residence or clerical errors observed on their voter cards, mostly regarding names, parentage, date and place of birth. As such, during the revision period, ELECAM carried out 36, 749 modifications.  At the same time, 16, 711 names were expunged  from the electoral registers. In accordance with the  Electoral Code, these were names of deceased persons, persons wrongfully enrolled or deprived of their voting rights.

After the registration operation, ELECAM is concentrating on cleaning the voters’ register  in view of identifying and striking off possible multiple enrolments, in consideration of the modifications and deletions duly made.

Registered voters who have not yet received their voter cards  have the possibility  to look for the cards. Information from  ELECAM indicates that the National Centre for Election Biometrics has  from the beginning of the  biometric recompilation of the electoral registers, constantly cleaned up the voters’ register. The release signed by Abdoulaye Babale disclosed that, 6, 073, 530 voter cards have been produced.  A total  number of 5, 826, 046 have been issued  to their holders, representing a total distribution rate of 95.92 per cent.

 

Benjamin Lazabo: « Nos antennes ont été délocalisées »

Délégué régional Elecam, Extrême-Nord

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées cette année dans le processus d’inscription sur les listes électorales ?

Elles sont très nombreuses. Mais, fondamentalement toutes sont liées à la situation d’insécurité ambiante dans notre région. Il y a quatre départements sur six qui sont directement concernés par le phénomène Boko Haram. Il s’agit du Logone-et-Chari, Mayo-Sava, Mayo-Tsanaga et deux arrondissements du Diamaré. Les incursions de ces terroristes créent la psychose. Ce qui freine l’engouement des populations à venir s’inscrire car ils ne peuvent pas se mouvoir aisément, et nos agents ne peuvent pas aussi se déployer librement dans ces circonstances. En plus, à cause de l’insécurité, les populations se sont déplacées en grand nombre, abandonnant leurs villages, ce qui rend encore plus complexe notre tâche. Nos antennes ont été délocalisées pour faire face à cette situation. A tout cela, il faut ajouter les conditions difficiles d’obtention de la carte nationale d’identité (CNI). Il faut aujourd’hui un acte de naissance ou une attestation d’état civil, ce qui n’est pas facile pour la majorité de nos populations ici. Et sans CNI, vous ne pouvez pas vous inscrire sur le fichier électoral.

Quelles sont les stratégies que vous avez adoptées pour contourner ces difficultés ?

Tout d’abord, nous avons encouragé nos agents sur le terrain, nous avons beaucoup collaboré avec les associations des jeunes et des femmes, la société civile. Nous nous sommes appuyés sur les médias pour sensibiliser les populations sur la nécessité de se faire établir les actes de naissance et les CNI, mais aussi à venir massivement s’inscrire. Nous avons impliqué les autorités administratives dans la stratégie. Nos collaborateurs ont souvent été accompagnés par les forces de sécurité sur le terrain, pour faciliter le travail. Pour le futur, nous utiliserons les mêmes mesures, au besoin en les améliorant, car elles ont montré leur efficacité. De même, il faut que les leaders des forces politiques, pour qui les électeurs vont voter, s’impliquent davantage.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>