Distinctions: des personnels de la SNH honorés


Des médailles d’honneur du travail remises vendredi à Yaoundé à 65 employés pour le compte des promotions 2015, 2016  et 2017

 

Pour Adolphe Moudiki, administrateur directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), c’est le travail assidu et appliqué de ses travailleurs qui a permis à la société de poursuivre efficacement la mise en valeur des ressources nationales en hydrocarbures. Il en a pour preuve, le relèvement de la production de pétrole brut, qui est passée de 27,5 millions de barils en 2014 à 33,69 millions en 2016. Dans ce même intervalle, la production moyenne de gaz naturel est passée de 10 859,55 millions de pieds cubes à 12 612,52 millions de pieds cubes. « Les volumes commercialisés par la SNH pour le compte de l’Etat ont crû conséquemment, ce qui a permis de transférer au Trésor public la somme cumulée de 1 280,95 milliards de F de 2014 à fin juin 2017, malgré l’impact négatif de la baisse d’environ 50% des prix du pétrole brut observée sur le marché international depuis juin 2014 ». Voilà qui justifie les distinctions honorifiques accordées à 65 personnels méritants de la SNH, au titre des promotions 2015, 2016 et 2017.

La remise de ces médailles d’honneur du travail a mobilisé du beau monde vendredi 13 octobre dernier au Palais des Congrès de Yaoundé. En tête de file, Grégoire Owona, ministre du Travail et de la Sécurité sociale (MINTSS) et Naseri Paul Bea, gouverneur de la région du Centre. Au total, 71 médailles ont été remises. Soit 31 en argent, 24 en vermeil et 15 en or. Certains travailleurs ont reçu les trois à la fois… En félicitant les récipiendaires, Grégoire Owona a salué le management de la SNH, « qui place le capital humain au cœur de ses préoccupations et qui vaut à la société le climat social sans nuage observé en son sein ».

 

 

Réactions

 

Charles Njukwe: « Recognition of My Efforts »

Deputy Production Manager, Gold Medalist

“I started working in SNH in April 1990. So, I have been crowned with a Gold Labour Medal after over 27 years of service. I obtained the first medal in 2001 and the second in 2006. To me, this represents recognition of the efforts I have been putting in all these years and it is gratifying to know that my employer is happy with the work I have been doing. Even if gold means I don’t have much time again to go, I will put in more efforts in the little time left.”

 

Boubakar née Achta Blanche Mahamat: « Mon travail est reconnu »

Médaillée d’argent

« Je suis à la SNH depuis 2005. C’est donc douze années de service qui sont ainsi récompensées. Cette médaille est une fierté. Déjà, de savoir que j’ai travaillé dix ans et surtout, de constater que mon travail est reconnu. Cette médaille signifie que la hiérarchie apprécie mon travail. Ça signifie aussi que d’une certaine manière, je contribue à l’essor de l’entreprise. Cette reconnaissance me booste afin d’aller plus loin. Le souhait, c’est d’arriver à obtenir la médaille d’or d’ici quelques années ».

 

Marie Estelle Blanche Moadamba: « Seize années récompensées »

Médaillée d’argent et de vermeil

« Je suis secrétaire de direction à la SNH et en ce jour, j’ai reçu deux médailles qui représentent la consécration. C’est seize années de travail qui sont ainsi récompensées, dont cinq à la SNH et 10 à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). Je suis très heureuse d’avoir été décorée au nom du chef de l’Etat. Cette phrase procure beaucoup d’émotion. Du coup, j’ai l’ambition de grandir dans la société, de mieux faire mon travail pour que la SNH puisse toujours produire les fruits attendus ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.