Digitalisation: des revers déjà enregistrés

Fermetures d’agences, suppression de postes sont les premiers effets néfastes de la digitalisation des services.

Les banques qui ont opté pour la numérisation de leurs services  ont été contraintes de réduire principalement deux éléments de leur fonctionnement : les agences et le personnel. Au sein d’Ecobank on parle de la fusion des agences, vue comme « une stratégie visant à réduire l’affluence dans les agences physiques tout en tirant parti des canaux numériques évolutifs pour étendre les services », peut-on lire dans un communiqué publié dans Cameroon Tribune.  C’est ce qui explique par exemple que pour la ville de Yaoundé, les clients des agences de Mvog-Mbi et Biyem-Assi sont désormais rattachés à l’agence de la poste centrale. Dans le septentrion, tout le monde devra se référer à la ville de Garoua, alors qu’à Douala l’agence de Bonaberi a été rattachée à celle d’Akwa. Les clients concernés sont donc appelés à augmenter les distances à parcourir lorsque la présence physique sera nécessaire pour une opération bancaire.

Pour ce qui est du personnel, on se doute bien que numérisation et fusion d’agences riment avec suppression de postes. « Ce voyage numérique stratégique ne saurait être sans impact sur l’effectif », peut-on lire dans le communiqué d’Ecobank. Même si plus loin, il est indiqué que « la réduction des effectifs est la dernière option ». Seulement, une source bien introduite dans la maison explique qu’il est « procédé à la suppression de plusieurs postes devenus doublon, par une rupture transactionnelle avec les personnes concernées ». Dans cette logique, depuis la fin du mois de juin, a-t-on appris, une centaine de personnes ont été remerciées.

Chez les opérateurs de transfert d’argent, ce sont les responsables de la caisse qui assurent désormais les opérations. Si rien ne filtre de ce côté, une observation empirique laisse croire que des postes sont également menacés.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>