Des bourses pour 111 élèves et étudiants à Ngaoundéré

Don du sénateur Baba Hamadou, d’une valeur de 50 000 F chacun remis aux bénéficiaires dans l’enceinte du lycée classique et moderne de Ngaoundéré.

 

Ils sont 63 garçons et 48 filles. Parmi les bénéficiaires : 100 bacheliers et 11 étudiants. C’est un don d’une élite locale, qui plus est enseignant de formation à la base. Depuis quelques années en effet, le sénateur Baba Hamadou accorde des dons en numéraire d’une valeur estimées à 50 000 F à chacun des jeunes bacheliers qui se sont démarqués sur le plan académique. 

Censeur il y a 40 ans et proviseur, il y a 29 ans, Baba Hamadou n’a pas manqué de relever la symbolique de ce don remis, lundi 3 octobre dernier, dans la salle de fête du lycée classique et moderne de Ngaoundéré où il a officié comme censeur, puis proviseur. Pour lui, l’expérience de 23 ans dans l’enseignement est suffisante pour comprendre les enjeux de l’heure. Il souhaite par ce geste que « ces élèves deviennent demain, les techniciens, ingénieurs, scientifiques et chercheurs dont le Cameroun a besoin comme ouvrier pour bâtir un pays prospère et dynamique ». 

Chaque année, un comité veille, évalue et procède à la sélection le moment venu en tenant compte de la mention honorable attribuée aux bénéficiaires dans leurs relevés de diplôme. De l’avis du bienfaiteur, c’est la symbolique qu’il faudra voir dans ce geste modeste, car dans toutes les universités d’Etat du Cameroun, les frais de droit universitaires sont de 50 000 F. Cette cérémonie présidée par Kildadi Taguiéké Boukar, gouverneur de la région de l’Adamaoua, a été rehaussée par la présence de Paul Henri Amvan Zollo, recteur de l’université de Ngaoundéré qui y voit la preuve de la solidarité de l’élite locale pour dynamiser la scolarité des jeunes de l’Adamaoua.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>