Choléra: une « digue » autour du Lac Tchad

Niger, Nigeria, Tchad et Cameroun revoient leur collaboration depuis mardi à Douala.

3000 cas au moins déclarés par an dans la zone du Lac Tchad. Environ 51 000 cas suspects enregistrés en Afrique entre janvier et juin 2016, dont 22 000 pour la seule RDC (346 décès au final dans ce pays). Les chiffres sur le choléra restent préoccupants, comme cela a été rappelé le 18 octobre, à l’ouverture de la réunion transfrontalière entre pays du Bassin du Lac Tchad. La rencontre, organisée en partenariat avec l’Unicef et l’Oms, porte sur la collaboration transfrontalière en matière de surveillance et riposte aux épidémies du choléra.

« La maladie se rit des frontières géographiques et des blocs régionaux », dira Laurenzo Pezzoli, de l’Oms. D’où l’impératif pour des pays voisins de se réunir et de réfléchir au meilleur moyen de faire barrage au fléau. De fait, aucun Etat ne peut se sentir en sécurité si ses voisins ne le sont pas. Avec une pointe statistique d’environ 50 000 cas déclarés par an entre 2010 et 2015, l’Afrique de l’Ouest et du Centre ont spécialement intérêt à se serrer les coudes.

Ludovic Etienne Ngbwa, parlant au nom du gouverneur du Littoral, qui représentait le ministre de la Santé publique, a appelé à une franche collaboration entre les différents experts, en termes de surveillance, d’alerte et de partage d’informations.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>