Centre: les adieux au chef de Bangsombi

Biyouha (Nyong et Kellé)-La cour de la chefferie de Bangsombi, théâtre des obsèques du défunt chef Robert Eock Mayilla, s’est avérée étroite pour contenir la marée humaine qui s’est déplacée pour un ultime hommage à celui affectueusement appelé «Roi Salomon». On pouvait ainsi distinguer le sous-préfet de Biyouha, Auguste Minlo, le maire Paul Henri Ngué, une bonne brochette de l’élite de Biyouha et de Mesondo et plusieurs personnalités venues d’horizons divers parmi lesquelles des leaders des syndicats des travailleurs, notament Salomé Oyé Ntosgo, présidente de l’USLC.

Rompu au commandement traditionnel qu’il a d’ailleurs révolutionné dans son village Bangsombi, en y imprimant sa touche personnelle, sa majesté Eock Mayilla, a été «un chef pétri d’expérience, à l’écoute, proche et au service de ses populations. Il a combattu l’immobilisme, l’attentisme et tout ce qui pouvait constituer un frein au développement de son village», a relevé le sous-préfet de Biyouha dans son oraison funèbre. Les différents témoignages (16 au total) l’ont aussi présenté comme un homme de paix, et de dialogue, humble, généreux et altruiste. 

Autodidacte pluridimensionnel, S.M. Eock Mayilla a porté plusieurs casquettes tant sur le plan professionnel, syndical que politique, notamment, il a été premier vice-président confédéral de l’Union des syndicats libres du Cameroun (USLC), deuxième adjoint au maire de la commune de Biyouha, délégué à la communication de la section RDPC Nyong et Kellé Ouest II, conseiller municipal et bien d’autres. Militant convaincu du RDPC, il a su rester un fervent défenseur des idéaux de son parti et de celui qui les incarne, a souligné le maire Paul Henri Ngué, président de la section. 

Dans son sermon, le prédicateur du jour le révérend pasteur Nyobe Ndjip, a invité les uns et les autres à s’accrocher à Jésus Christ, l’unique voie de salut. 

Médaillé du travail en argent, vermeil et or, chevalier du mérite camerounais, S.M. Robert Eock Mayilba laisse deux veuves, plusieurs enfants et petits enfants éplorés.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>