Julian Draxler: capitaine précoce

Auteur d’un but contre l’Australie lundi dernier, l’attaquant allemand a été désigné « homme du match »

En l’absence de nombreux cadres de la sélection nationale, laissés au repos par l’entraîneur allemand et du capitaine Manuel Neuer, blessé, c’est Julian Draxler qui à 23 ans, a été propulsé leader de la Mannschaft à la coupe des Confédérations, à 23 ans. Un rôle de capitaine déjà endossé par le joueur du PSG lors du match Allemagne-Pologne, en qualifications du Mondial 2014. Il était alors devenu, à l’âge de 20 ans et 265 jours, le plus jeune capitaine de l’Allemagne. La précocité, Julian Draxler la connaît bien. Lui qui a joué son premier match international à 19 ans et le premier sous les couleurs de Schalke 04, son club formateur en Bundesliga à 17 ans.

Avec 32 sélections et 6 buts à son compteur, il est le joueur le plus expérimenté des Allemands convoqués. Contre l’Australie, l’ancien joueur de Wolfsburg a guidé ses « jeunes » coéquipiers vers la victoire (3-2), en marquant notamment sur pénalty. Occasion durant ce match pour le gaucher d’étaler sa palette technique, sa vision du jeu et son rôle de guide. Critiqué jusqu’ici pour ses performances irrégulières avec la  Mannschaft, ce statut de capitaine devrait permettre au joueur de mûrir encore plus rapidement et définitivement  s’installer comme « élément incontournable » de la sélection allemande lors du Mondial 2018.

Choupo-Moting forfait

La nouvelle circulait sous cape même si au sein de la tanière, on préférait penser qu’Eric Maxim Choupo-Moting arriverait pour prendre part à la préparation des Lions indomptables. Mais si l’on en croit le site Internet de Schalke 04, son club, l’attaquant ne sera pas de l’aventure gabonaise. Le club a en effet annoncé qu’Eric Choupo-Moting a fait le choix de participer au camp d’hiver du club dès ce 4 janvier. Contrairement à Nabib Bentaleb (Algérie) et Abdul Rahman Baba (Ghana) qui seront à la CAN. Le joueur aurait récemment adressé une lettre à la Fecafoot pour expliquer les raisons de sa décision, dénonçant certains dysfonctionnements autour de l’équipe, tout en se disant prêt à retrouver l’équipe nationale.

Junior Kabananga: The Revelation

The young and energetic striker has scored three goals in three matches at the ongoing 2017 AFCON in Gabon.

DR Congo’s Junior Kabananga Kalonji is a revelation in the ongoing AFCON 2017 in Gabon.

Since the start of the competition all eyes are on the young and energetic striker whose dream is to take his team to the finals.  Junior Kabananga is the tournament top scorer. He has scored three goals in three matches and his brilliant performance has helped the Democratic Republic of Congo to reach the Africa Cup of Nation’s last eight as Group C winners with a victory that eliminated Togo. As the Leopard of DR Congo move to the second round of the competition the team will be relying on Junior Kabananga for his striking abilities.

Born in Kinshasa in on April14, 1989, Kabananga began his early career with FC MK Etanchéité. He made his senior debut for Belgian club Anderlecht in the 2010-11 season. In June 2015 he signed a two-and-a-half-year contract with Kazakhstan Premier League side FC Astana. He scored five goals in 13 games of the second stage of the championship of Kazakhstan and became the champion of the country with FC Astana. He has made great exploits in his club career. He made his international debut for DR Congo in 2014.

In January 2015 he was named in the final squad for the 2015 Africa Cup of Nations. At the Africa Cup of Nations 2015 in Equatorial Guinea he played four matches for the national team of DR Congo, every time on replacement, and won a bronze medal with the team.

Championnat de football: des arbitres suspendus

Près d’une vingtaine d’hommes en noir accusés par la Ligue d’avoir faussé des rencontres.

Ils sont exactement 17 arbitres et arbitres assistants suspendus depuis hier, « à titre conservatoire jusqu’à nouvel ordre », selon les termes d’un communiqué signé du secrétaire général de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), Thérèse Pauline Manguele. Et ce, sans préjudice des procédures administratives et judiciaires que pourraient engager à leur encontre la Fecafoot. Ces hommes en noir sont accusés d’avoir « volontairement contribué à fausser » les résultats de certaines rencontres de Ligue 1 et 2. Notamment, en ce qui concerne le championnat d’élite, New stars-Fetucheu lors de la première journée, UMS-Unisport comptant pour la 5e journée, Union-Racing et Dragon-UMS (6e journée), Feutcheu-Apejes (7e journée) ainsi que Aigle-Eding de dimanche dernier. Mais le match qui a suscité le plus de polémiques reste le classico Canon-Union de la 8e journée, au stade  militaire de Yaoundé, qui a vu les arbitres rejoindre les vestiaires sous haute protection après plusieurs décisions dénoncées par les supporters du club de Douala. Au cours de cette rencontre, les Nassaras, battus 1-0 par le Kpa-kum, se sont en effet vu refuser un but et un penalty. En Ligue 2 également, plusieurs matchs font l’objet de suspicions. D’où la réaction de la Ligue de football.

On se souvient qu’en début de saison déjà, la LFPC avait frappé huit arbitres, convaincus de corruption lors de la saison écoulée. Une saison qui avait déjà été secouée par des suspensions d’hommes en noir. « Les arbitres sont un maillon essentiel pour une entreprise de crédibilisation de nos compétitions, au travers de leurs prestations quotidiennes. Leurs prestations doivent être exemptes de tout reproche, dans la mesure où les arbitres ont pour rôle de veiller au respect strict des lois du jeu, de faire valoir l’objectivité et l’équité. Nous serons extrêmement sévères avec les arbitres qui seront coupables d’écarts de conduite », déclarait alors à CT, la SG de la LFPC. C’est en tout cas la première fois qu’ils sont aussi nombreux à être sanctionnés à la fois, et surtout, aussi tôt dans la saison.