16e de finale coupe de la Confédération: Tirage au sort ce vendredi

Le tirage au sort des 16e de finale bis ou Tour de cadrage de la coupe de la Confédération CAF est prévu cevendredi au Caire en Egypte. 30 équipes sont concernées par cette phase qualificative pour les poules. Ils’agit des 15 équipes éliminées lors des 1/16e de finale de la Ligue africaine des champions parmi lesquellesCoton Sport de Garoua. Elles rejoignent 15 équipes vainqueurs du premier tour de la coupe de laConfédération dont un représentant camerounais, à savoir New Stars de Douala, tombeur d’Al Alhy deTripoli. A noter que la 16e équipe vainqueur de ce tour disposant du meilleur coefficient, Etoile sportive duSahel, est directement qualifiée pour cette phase de poule.

Football féminin: bataille pour l’accession en Ligue 1

Le tournoi de football féminin lancé dans le Littoral s’achève vendredi et verra la montée d’une seule équipe.

Six matchs, six équipes pour  une place en Ligue 1 de football féminin. Les clubs du groupe Littoral,Sud-Ouest, Nord-Ouest et Ouest participent, depuis le week-end dernier, aux interpoules de football. Ils ont entamé la bataille d’accession au championnat de première division de football féminin désormais dénommé Ligue 1. La saison n’est pas encore lancée, mais AS Estuaire de Douala, Binam de Bafoussam,  Caïman de Douala, Etow FC de Limbé, ISIC de Bamenda et Sawa United girls de Douala veulent décrocher l’unique place qualificative pour la Ligue 1. Réparties en deux poules de trois, les premiers de chacune des poules disputeront la finale des barrages vendredi.

En août 2014, Caïman de Douala faisait partie des clubs rétrogradés de deux divisions par le Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football. Moins de trois ans après la mesure, l’équipe vainqueur du championnat, du Tournoi de la Femme et de la coupe du Cameroun en 2013, est déterminée à retrouver l’élite. Avec ses crocs bien acérés, pas question de plier contre Sawa United Girls de Douala. Le duel est la rencontre la plus difficile de ces matchs et des interpoules féminins. Entre deux clubs qui ont connu l’élite.

Dans chacune des régions, une compétition similaire sera organisée par la Fédération camerounaise de football en attendant l’entrée de la Ligue spécialisée de football féminin amateurs. Les élections des membres de  cet organe chargé d’organiser le football féminin au Cameroun sont annoncées pour la fin de ce mois de janvier.

Ce tournoi est une aubaine pour la renaissance des clubs rétrogradés en 2014 à savoir : Sawa United Girls de Douala, Lorema Filles de Yaoundé, As Locomotive de Yaoundé, Ecole Franck Rholiceck de Douala, As Kirikou de Garoua, Caïman Filles de Douala, As Yaoundé V et Emergence de Yaoundé. D’après les statuts, la Ligue spécialisée de football féminin amateurs est subordonnée à la Fécafoot et assure l’organisation et la gestion des activités du football féminin. Elle a toute compétence nationale pour prendre toute décision concernant l’organisation et le développement du football féminin.

Coupe du Cameroun de football féminin:Louves Minproff conserve son trophée

Louves Minproff continue à dominer le football féminin. Le club du ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille a remporté la finale de la Coupe du Cameroun de football féminin dimanche le 23 juin 2019 au stade annexe N°1 de Yaoundé, en s’imposant largement sur le score de 4 buts à 0 devant Caïman Filles. Un hat-trick de Flora Kameni et une réalisation de Joséphine Ngandi Ngandi. La capitaine, Josiane Jacqueline Nsim et ses coéquipières conservent d’ailleurs le trophée qu’elles avaient déjà gagné l’année dernière.

Au début de cette rencontre présidée par la ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Marie-Thérèse Abena, une minute de silence a été observée en hommage à Ghislaine Bebom. L’analyste sportive était aussi le Manager général de Louves Minproff. Le club de la capitale a totalement dominé la partie. Les filles du coach Oudou Kpoumié ont assiégé le camp de Caïman, donnant du fil à retordre à Doris Mbopda, Mimosette Mouto ou encore la gardienne Daine Nadège Bayegla Ndeme, dont Flora Kameni a littéralement été le bourreau. C’est elle qui sera d’ailleurs sacrée dame du match selon un jury présidé par Etienne Sockeng, le directeur technique national N°3.

A l’issue de cette rencontre dirigée par l’arbitre Kenne Kouesso, la commission de football féminin a tenu à honorer toutes les personnes qui interviennent dans sa promotion. Aussi bien les officiels que les médecins en passant par les associations et les hommes de médias. Sans oublier les joueuses. Parmi elles, Dorcas Dokante, du club As Diamaré, meilleure buteuse du tournoi avec 21 réalisations, a été récompensée.

Garde présidentielle : la récolte des lauriers

Le geste était significatif et fort évocateur de l’esprit qui a régné tout au long des 11 mois de compétition. Jeudi dernier au complexe multisport de la Garde présidentielle à Yaoundé, avant le coup d’envoi de la finale de football chez les vétérans, le public présent a eu droit à un lâcher de pigeons. Un symbole de paix à promouvoir et préserver qui ont eu pour vecteurs, les capitaines de Neguev et Beretta. Deux équipes qui se sont affrontées durant 80 minutes avec au final un succès étriqué 1-0 de Beretta sur son adversaire. Dans la seconde finale du jour, cette fois chez les juniors, après la défaite de l’an dernier, les Amis se sont défaits sans réels efforts du premier Groupement spécial d’opération (1er Gsi) 3-0.

Deux finales présidées par le commandant de la Garde présidentielle, le colonel Raymond Jean Charles Beko’o Abondo, autour desquelles ont gravité une kyrielle d’autres finales en sports individuels, collectifs et militaires. A l’applaudimètre, les démonstrations de karaté, le panorama des muscles d’ « Eclator » en bodybuilding et les courses de vitesse commando ont ravi les faveurs de la foule. Placés sous l’égide de la collaboration « Armée et nation : creuset de l’unité, de la solidarité et de la diversité camerounaise », 74 trophées seront remis aux différents lauréats. Des récipiendaires issus des 10 groupements qui se sont vus décerner 379 médailles d’or, 340 en argent et 231 en bronze. Des distinctions toutes obtenues durant les phases de championnat et de coupe dans les catégories dames, séniors et juniors.

Fecafoot: fin de parcours pour la Normalisation

Quinze mois après leur arrivée, les cinq membres du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) cèdent la place au nouvel exécutif dirigé désormais par Seidou Mbombo Njoya, depuis le 12 décembre dernier. Une cérémonie officielle est prévue ce mardi matin à Yaoundé à cet effet. L’organisation de nouvelles élections était l’un des trois axes majeurs du cahier de charges de la Normalisation reçu de la FIFA. Il y avait également la relecture et la réécriture des textes de la fédération, sans oublier la gestion des affaires courantes.

C’est le 8 septembre 2017 que le Comité de normalisation avait doté de ses membres après l’annulation, par la FIFA, du processus électoral ayant conduit Tombi à Roko à la tête de la fédération en septembre 2015. Prévu pour s’achever en fin février 2018, le mandat du Comité a été prorogé une première fois jusqu’en août de la même année, puis une  seconde fois jusqu’au 16 décembre 2018. Au moment de quitter le siège de Tsinga, Me Dieudonné Happi, le président dudit Comité fait le bilan de leur passage à la Fecafoot.