France: les Bleues en quête d’un premier sacre

En tant que pays organisateur de la coupe du monde, l’équipe nationale féminine de France était exempte des éliminatoires. Toutefois, pour pallier cette insuffisance, elle aura disputé de nombreux matches amicaux afin de permettre au sélectionneur national, Corinne Diacre, non seulement de juger les performances de ses joueuses, mais aussi de bâtir une équipe compétitive, susceptible de gagner le trophée à domicile.

Elle a d’ailleurs fait confiance à son noyau dur au moment de publier la liste des 23. Noyau qui s’appuie en grande partie sur les joueuses de l’Olympique lyonnais, club qui domine le football féminin en Europe ( six titres de champions league dont 4 d’affilée).

Un gros challenge pour Corinne Diacre, arrivée à la tête des Bleues le 30 août 2017. Elle avait pour principale mission de préparer l’équipe de France à ce prestigieux rendezvous. Il s’agira de la quatrième phase finale des tricolores après celles de 2003, de 2011 et de 2015. Dans ce tournoi, la plus grande performance aura été la quatrième place glanée en 2011.

Au dernier classement FIFA, les Tricolores pointent à la quatrième position derrière les Etats-Unis, l’Allemagne et l’Angleterre. Organiser ce prestigieux tournoi permettra-til aux Tricolores de se surpasser et de donner le meilleur d’elles-mêmes ? C’est tout le bien qu’on peut leur souhaiter. Avec le concours du 12e joueur, les milliers de supporters, tout devient possible.

CAN 2019: les adversaires des Lions seront connus ce jour

Après avoir assuré l’essentiel en se qualifiant pour la 32e édition de la Coupe d’Afrique des nations de football, les Lions indomptables, tenants du titre, seront fixés ce jour sur leurs adversaires du premier tour. La cérémonie de tirage au sort se déroule ce vendredi en Egypte, en présence du ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi et du président de la Fédération camerounaise de football, Seidou Mbombo Njoya. Le Cameroun a officiellement rétrocédé le trophée remporté par les Lions indomptables au Gabon. Une fois n’est pas coutume, l’exercice se fera loin des salles closes. Ce sera en effet au pied des Pyramides et du Sphinx à Guizeh.

Une occasion de promouvoir la richesse touristique du pays des Pharaons. La CAF a rendu publique hier la composition des pots. Les Lions indomptables sont certains de ne pas se trouver dans le même groupe que l’Egypte, pays organisateur, le Sénégal, la Tunisie, le Nigeria et le Maroc. Ce tirage au sort sera d’ailleurs le clou d’une série d’activités pilo tées par la CAF. Il y a eu l’atelier organisé à l’intention des sélectionneurs nationaux. Puis, celui destiné aux managers généraux. Et enfin, un autre consacré aux journalistes exerçant en Egypte.

2019 Cameroon Cup : Stade Renard Crowned Champions

Stade Renard of Melong have been crowned champions of 2019 edition of the Cup of Cameroon final that took place at the Yaounde Omnisports Stadium yesterday June 30, 2019. This year’s final pitched Stade Renard of Melong against AS FAP of Yaounde. 

Despite the chilly weather, inhabitants of Yaounde came out in their numbers to watch the final match. As early as 1:00 p.m. thousands of fans thronged the surroundings of the stadium waiting impatiently for the gates to be flung open so that they could get comfortable seats in the stadium. Inside the stadium one could see supporters of the two teams on either sides of the stadium cheering the players with song and dance. 

It was indeed an exciting encounter as both teams were meeting each other for the first time. Also, the Stade Renard and AS FAP were playing the Cup of Cameroon for the first time. Stade Renard started with an offensive game and good play style which paid off with an early goal at the fourth minute by Jules Hyppolite Thio Tadoum. The situation forced AS FAP to wake up from slumber and fought back. The move was fruitful as AS FAP equalised at the 32nd minute through Achille Mba. The goal was an encouragement for the AS FAP who worked harder to go beyond that level. Both teams separated at half time on 1-1 score margin. 

On resumption, Stade Renard continued dominating the game but squandered most of their scoring chances. However, Hyppolite Thio Tadoum increased scores for Stade Renard at the 56th minute and Aristide Jordan Kouayep scored the third goal for Stade Renard at the 76th minute. AS FAP put a strong resistance and at the 82nd minute a substitute player, Hervé Eloundou, scored the second goal for AS FAP. Efforts by AS FAP to equalize were futile. Stade Renard carried day after beating AS FAP 3-2.

Victoire à la CAN 1988 : le goût de la gagne

L’enjeu de la finale Cameroun-Nigeria de la CAN 1988, qui s’est jouée le 27 mars au Maroc, commandait de suivre attentivement la radio ou la télévision pour connaître le déroulement de cette rencontre décisive. A Yaoundé, la capitale, seuls les bars dotés d’un téléviseur ont accueilli de nombreux clients, plus préoccupés par le match que par la boisson. Un soutien populaire récompensé lorsqu’Emmanuel Kundé a concrétisé un penalty à la 55e mn, donnant ainsi l’avantage aux Lions indomptables. Ce sera d’ailleurs le seul but de cette finale.

Mais à Yaoundé comme à Douala et dans les autres villes du pays, les Camerounais sont demeurés prudents. Lorsque l’arbitre central a sifflé la fin de la rencontre, ce fut l’explosion de joie au sein des familles et dans les bars. Tandis que les villes camerounaises étaient presque dé- sertes durant la rencontre, Yaoundé a subitement repris vie à l’issue du match. Des chauffeurs de taxis offraient joyeusement leurs services aux usagers. Des coups de klaxons aigus déchiraient constamment l’air. Dans un quartier de Yaoundé, quelques jeunes gens se sont emparés des tonneaux vides qu’ils ont convertis en instruments de musique. Au son de ces tambours de fortune, une foule impressionnante s’est mobilisée et a passé une bonne partie de la nuit à danser en scandant les mérites des Lions indomptables. Chacun y allant de son pas. Dans les bars et les gargotes, la fête a été vécue avec beaucoup plus d’enthousiasme. Pressentant la victoire de la sélection nationale, certains gérants s’étaient approvisionnés en boissons la veille. La victoire des Lions leur a donné raison puisque la bière a coulé toute la nuit. Il faut pourtant dire que l’ambiance n’était pas des plus sereines avant le début de la compétition. Le Cameroun restait sur une qualification manquée pour le Mondial 1986 et surtout sur cette finale perdue à la CAN 1986 contre l’Egypte. Thomas Nkono n’avait pas pu se rendre au Maroc face au refus de son club de le libérer. Claude Le Roy, le sélectionneur, n’était pas forcément en odeur de sainteté dans l’opinion. D’ailleurs, durant le tournoi, des rumeurs de départ ont circulé, l’obligeant à s’expliquer. C’est dire donc que certains étaient sceptiques quant aux chances des Lions indomptables. Mais l’histoire leur a donné tort. Le ton de ce palmarès avait été donné par la brillante élection de notre compatriote Issa Hayatou à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF).

Dixiades 2016: le centre mène le peleton

Au troisième jour de compétition, la région se démarque, suivie du Littoral et du Sud.

Ouverts samedi dernier à Ebolowa, les Dixiades 2016 sont entrés dans le vif du sujet avec les premières finales. En athlétisme notamment, puisque le 100 m, le 5000 m, le lancer de poids et le saut en longueur ont déjà des vainqueurs en dames et messieurs. Tout comme en judo et en lutte avec des finales qui se sont disputées au gymnase du Lycée classique et moderne. Kamzong Abossolo, venu de la région du Centre, s’est, pour sa part, imposé lors du contre-la-montre en cyclisme.

La moisson des médailles, objectif des 2000 athlètes présents aux Jeux, va se poursuivre jusqu’au 15 décembre prochain, jour où sera présenté le bilan total des 5es Jeux nationaux « Dixiades 2016». Les trois derniers jours de la compétition seront donc chargés avec encore des finales mardi et mercredi en athlétisme, judo, haltérophilie, gymnastique, tennis de table alors que les sports collectifs (football dames et messieurs, handball, volley-ball et basket-ball) connaîtront leur dénouement le dernier jour avec la grande finale de football messieurs au stade municipal de Nko’ovos. 

Après trois jours de compétition, la région du Centre, championne en titre, se positionne, avec plus de 15 médailles en or, acquises en nanbudo et en haltérophilie. D’autres régions, le Littoral, le Sud, le Sud-Ouest, l’Ouest et l’Extrême-Nord ont déjà connu aussi le même bonheur dans les mêmes disciplines durant cette première partie de la compétition.

Au moment où nous mettions sous presse, les compétitions se déroulaient encore dans différents sites.  Et si on s’en tient au spectacle, côté supporters, et aux conditions d’encadrement des athlètes, les « Dixiades 2016 » se posent déjà comme un véritable succès populaire.