Infrastructures : un immeuble futuriste sort de terre à Yaoundé

Difficile d’ignorer ce chantier qui jouxte l’immeuble de l’Emergence au lieu-dit Poste centrale à Yaoundé. Les drapeaux de l’entreprise chinoise Core Cameroun flottent fièrement en cette fin de matinée de vendredi 31 mai. On y voit également des grues en mouvement, mais aussi, des ouvriers perchés au sommet. L’on présume indubitablement de ce que quelque chose de grand se construit à cet endroit. Le guide en cette fin de matinée est Rao Xian Jin, conducteur des travaux du nouveau complexe commercial de Yaoundé. En compagnie de Robert Michel Nyada en service à la communauté urbaine de Yaoundé, le reporter de Ct découvre ce bâtiment qui, bientôt, changera le visage du centre-ville. Arrêt obligatoire, consignes de sécurité oblige pour le port d’un chasuble et d’un casque et la visite peut démarrer. Une bonne brochette d’ouvriers s’emploie à diverses tâches dans la cour du chantier. Ils ont la charge d’aider à la construction des deux immeubles de neuf étages chacun, qui représentent la première phase de ce projet. Ces bâtiments, apprend-on, seront des habitations des bureaux des centres d’affaires. Il s’agit en fait d’appartements, cinq par niveaux, dotés de cuisine américaine, et de trois chambres minimum, entre autres. Les bâtiments sont dotés de deux cages d’ascenseurs pour faciliter le déplacement.

Rao Xian Jin révèle que neuf dalles ont été coulées en cinq mois sur ce chantier lancé en janvier 2019. On apprend également que le gros oeuvre étant achevé, actuellement des travaux de maçonnerie sont en train d’être effectués. « D’ici le mois d’août ou de septembre, les élévations seront terminées. Il ne restera que les finitions », affirme Rao Xian Jin. Une ambition qui n’est pas du tout démesurée, car les 220 ouvriers camerounais et chinois mobilisés travaillent à faire avancer rapidement le chantier. « La Communauté urbaine de Yaoundé nous facilite vraiment les choses, sur le plan administratif notamment. Les ouvriers travaillent dur, sinon on n’aurait pas autant avancé en cinq mois seulement. Pour l’instant, nous faisons face à des problèmes dans la livraison des matériaux. Pour mettre en oeuvre nos techniques, nous ne disposons pas toujours du matériel qu’il faut. Donc, nous devons importer. Nous avons déjà trouvé les fournisseurs et d’ici là on va s’accorder pour les livraisons », explique le conducteur des travaux. Sur cet espace de 13 512 m2, ce sont cinq tours qui seront construites. On y retrouvera des logements, des bureaux, des centres d’affaires, des aires aménagées et bien d’autres commodités nécessaires dans ce genre d’espace. Deux partenaires sont liés pour la réalisation de ce projet : la Communauté urbaine de Yaoundé et Core Cameroun.

Eau et énergie: le Canada veut apporter son aide au Cameroun

C’est sur un air convivial que s’est achevée l’audience du ministre de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba avec le Haut-commissaire du Canada au Cameroun, Nathalie O’Neil le vendredi 31 mai 2019. Une audience ayant démarré une heure plus tôt entre les deux personnalités et leurs principaux collaborateurs.

Au sortir de cette entrevue, l’on apprendra qu’il était question d’explorer les axes de collaboration entre les deux pays dans les domaines de l’eau et de l’énergie. Le Canada a à en croire le haut-commissaire a l’expérience qu’il faut et le Cameroun avec son fort potentiel serait une véritable niche à explorer.

« Le Canada et le Cameroun ont des relations de longues dates et nous pensons que les dossiers dont le ministre est responsable sont des dossiers dans lesquels le Canada a beaucoup d’expertise tant du côté de l’énergie que de l’eau », a dans un premier temps Nathalie O’Neil. Avant de poursuivre : « Nous sommes donc venus discuter de la collaboration possible entre nos deux pays tant du côté hydro que des autres formes d’énergie. On continue des discussions avec l’espoir qu’on pourra arriver à de bons partenariats.»

2008 China Earthquake: Lixian County Rises From The Ruins In Three Years

With considerable State support, local development has seen a 20-year leap forward.

 

On May 12, 2008, a deadly earthquake struck most parts of China, killing 69,000 people, with 21,000 others missing. Lixian County in the Southwestern Sichuan Province lost 110 people, 46,000 were affected and 7,322 homes were damaged. Lixian is a mountainous zone located over 2,100 metres above sea level with a population of 900,000 people living in 81 villages. However, the 2008 natural catastrophe turned out to be a blessing of sorts for the county.  

According to Wang Shi Wei, Lixian’s Governor, the pace of development has since witnessed a 20-year leap forward. “Some 340 reconstruction projects were carried out worth 9 Billion Yuan Renminbi (or 770 Billion FCFA). The county’s per capita income is now 50,000 Yuan Renminbi (or 4.2 Million FCFA.) Moreover, we have rebuilt and expanded the 180-km tarred highway from Chengdu, the provincial capital, to Za Gunao Town, the Lixian County headquarters. Travel time has been cut by half on this road of which 70 per cent is tunnels,” Wang told Cameroon Tribune on May 26, 2017 in Za Gunao Town.

Tourism, which received between 100,000 and 200,000 visitors a year before 2008, increased by 400 per cent in 2016 to 800,000 visitors. Deputy Governor Liu Xia, who oversees cultural and tourist activities, is also a contented official. Local authorities were able to get an investor to construct the 5-star Ramada Hotel on a remote, but accessible mountainside. Meanwhile, efforts are underway to bring down aboriginal people from dispersed, inaccessible mountain tops to live in organised communities in the valley in order to benefit from the dividends of modern life.

Poverty reduction measures include free education for 15 years for poor families, while those who continue to university receive subsidies. From the 300 Million Yuan Renminbi (or 26 Billion FCFA) allotted for poverty alleviation in 2017, each of the remaining 30 poor villages will get 10 Million Yuan Renminbi (about 856 Million FCFA); while each individual will receive 150,000 Yuan Renminbi (about 13 Million FCFA). This strategy followed a detailed case-by-case survey of the incomes of households and the causes of their poverty. Thus, the aid package is specific for each household and individual.

“Our task in 2017 is to assist 2,080 people from 549 households to get out of poverty. By the end of the year, Lixian County will be left with only 50 households or 163 people living below the poverty line. We intend to eradicate poverty by 2020,” Governor Wang assured.

Promote 2017: le savoir-faire français s’expose

Le pavillon France a été inauguré hier au salon Promote par le MINEPAT et l’ambassadeur de ce pays ami.

Ce sont des exposants tout sourire qui ont accueilli hier en fin de matinée le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT), Louis Paul Motaze et l’ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault. Dans une ambiance chaleureuse,  les deux personnalités ont officiellement  inauguré le pavillon France qui regroupe 70 exposants de l’Hexagone répartis sur 1 200 mètres carrés au salon Promote au palais des Congrès de Yaoundé.                                                                                                        

Après la coupure du ruban par Louis Paul Motaze à 11h22 mn, la visite des stands d’exposition a commencé en compagnie de l’ambassadeur. A chaque arrêt, le MINEPAT a découvert l’expertise française dans des domaines aussi  divers que les travaux publics, les transports, les services bancaires, l’agro-alimentaire, les télécommunications et les cosmétiques. Il a posé des questions et encouragé les entrepreneurs visiblement heureux de le recevoir.                     

La visite a été suivie par deux prises de parole. Gilles Thibault a déclaré, entre autres, que la diversité des stands dans ce pavillon vise à renforcer les liens déjà très forts qui unissent les deux pays dans le domaine économique et commercial. La relation bilatérale qualifiée d’unique et de stratégique étant par ailleurs dense, profonde et ancienne. Quant à Louis Paul Motaze, il a souligné la particularité des entreprises françaises qui ont eu raison de  rester au Cameroun  alors que les autres sont parties quand l’économie du pays  a traversé des crises assez dures.                                                                                                                                            

Le pavillon France représente l’une des délégations les plus importantes d’entreprises étrangères à cette 6e édition de Promote. Outre les stands d’exposition, différents évènements de networking et de rendez-vous B2B y sont organisés. En plus des entreprises, on y retrouve les opérateurs français présents au Cameroun. Premier investisseur direct étranger au Cameroun en termes d’encours, la France est aussi le troisième partenaire commercial du pays.

Sangmelima-Mekok-Bikoula Road: Public Works Minister Decries Slow Execution

The company has been tasked to unroll its work plan ahead of the selection of a subcontractor to speed up work.

 

Work on the 65-km Sangmelima-Mekok-Bikoula Road in the South Region is progressing at a snail-pace, with accusing fingers pointing at the construction company, Kayson INC for its inability to fully mobilize resources for the field work. The execution rate is evaluated at 35 per cent, whereas it ought to have been competed by now. The Minister of Public Works, Emmanuel Nganou Njoumessi, at a meeting on August 11, 2016 with stakeholders, insisted that the executing company must detail its plan of work to enable subcontracting company to finalise work on the road.

A subcontracting company is yet to be selected, but Public Minister recommends continuous discussions with companies for an elaborate contractual work term. The subcontractor is expected to continue from the PK 45 to PK 20 areas to complete the section. The Divisional Officer for the Dja and Lobo has been notified on the dispatch of the report of the Divisional Commission in charge of Compensating the Affected.

Mengong-Sangmelima Section Advancing  

The execution rate of the 74-km road stands at 12 per cent against a deadline coverage plan of 31 per cent, with stakeholders appreciating progress. The Minister of Public Works and his Secretary of State, Louis Ayina, were informed that the company that was dragging feet at Akak-Esse Quarry was already cooperating. Inhabitants have moved from 32 km of the road. Speeding up compensation procedures was optimal, it was revealed.

Djoum-Mintoum Section Completed

The Djoum-Mintoum section of the Sangmelima-Ouesso Road also featured in discussions. Construction is 100 per cent complete, with health, education, water and rural road facilities expected to seal the project. The project is expected to be officially handed over by the end of next month.