«Cameroun magazine»:Alain Belibi aux manettes

Depuis le 4 septembre dernier, cette grande voix donne le nouveau ton de cette tranche d’antenne sur le poste national de la CRTV.

Une semaine pour donner le ton de l’émission « Cameroun magazine » new look. C’est ce à quoi s’attèle Alain Belibi depuis le lundi 4 septembre dernier, jour de la rentrée des programmes de la CRTV-radio. Sous cette casquette de présentateur de magazine, les auditeurs découvrent une autre facette de l’éditorialiste. « C’est un journaliste serieux, qu’on connaît à travers ses chroniques. On le découvre aujourd’hui comme animateur. On sait que l’animation se fait de façon bruyante, mais lui a su allier son style à l’animation, et le résultat est agréable à l’ouïe », constate Yolande Zala, auditrice. Pourtant en studio, ce n’est pas un long fleuve tranquille. Mardi dernier, lors de la 2e édition de l’émission, l’ambiance varie entre stress et divertissement. Pendant que le présentateur introduit l’émission, de l’autre côté de la baie vitrée, le studio technique est plein à craquer : stagiaires et autres journalistes écoutent attentivement, certains plus excités poussent des cris et exclamation d’appréciation. Le présentateur quant à lui utilise des jeux de mots, des expressions « familières » comme : « descend le cœur à terre ». Il n’hésite pas également à sortir du studio pour vérifier que tout se passe bien dans la cabine technique, gronde lorsqu’une erreur se produit, mais le sourire revient aussitôt  après sur son visage. Pour Alain Belibi, il est question pendant cette semaine de montrer le chemin à l’équipe qui devra prendre le relais. « L’émission Cameroun magazine a été complément relookée. Il s’agit désormais d’un magazine d’information et de divertissement. C’est pourquoi le présentateur doit jouer avec ces deux entités », révèle le directeur central du pôle radio.

Concernant les contenus, du magazine, ils ont été enrichis. Ainsi, à la place de l’appel des régions, siège désormais « le journal des régions ». Il s’agit d’un journal classique avec un présentateur unique à Yaoundé, qui reçoit des sujets qui arrivent des régions. « Nous avons voulu faire quelque chose de plus professionnel. Et diminuer autant que possible les désagréments causés par l’appel des régions. Avec des réseaux défaillants, c’était gênant pour nos auditeurs », indique Alain Belibi. Pour le reste des innovations, « Nous avons structuré l’émission en plusieurs rubriques dont certaines sont tenues par des plumes majeures », continue-t-il. Plusieurs rubriques constituent désormais l’émission: « Le journal des régions », « Info-net », « Invité actu », « L’intrus de midi », « Ça m’intéresse » qui sont permanentes.  « Grand format » interviendra les mardi, jeudi, tandis que lundi, mercredi et vendredi ce sera « Le Cameroun profond » qui occupera les ondes. Pour Lunchon date, c’est Full Peter qui pilote l’émission jusqu’à vendredi.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>