Bertoua: le préfet mobilise les populations


M. Yves Bertrand Awounfac Alienou a clôturé sa tournée de prise de contact le 29 septembre dernier

 

La paix n’a pas de prix. Face à ses administrés, au moment de la clôture de sa tournée le 29 septembre dernier par l’arrondissement de Bertoua 1er, le préfet du département du Lom-et-Djérem, Yves Bertrand Awounfac Alienou, a dû adapter son discours à l’ère du temps. Un contexte dominé par des velléités sécessionnistes et surtout par des actes terroristes dans certaines parties du territoire national. Des actes qui sont de nature à remettre en cause la sécurité et la paix sociale. Awounfac Alienou a mis ses administrés des huit arrondissements que compte le Lom-et-Djérem devant leurs responsabilités. Ce qui se passe ailleurs ne doit nullement passer par le Lom-et-Djérem, havre de paix et du vivre-ensemble. Ces vertus ne doivent nullement être ébranlées, a aussi soutenu le maire, Bembell D’Ipack Olivier Cromwell, maire de Bertoua 1er. 

Pour le préfet, les citoyens sont les architectes de leur propre sécurité et doivent activement y contribuer par leurs actes. Au-delà des efforts du reste appréciables conjugués par les forces de l’ordre, les populations sont donc mises à contribution. Il s’agit notamment de se constituer en comités de vigilance dans toutes les huit unités administratives du département. Il a donc recommandé plus que jamais une vigilance de tous les instants.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.