Au bonheur des peaux noires

L’entreprise de produits cosmétiques « Madlyn Cazalis » se sert de la nature pour sublimer les femmes noires et métissées.

Belle rencontre entre bio et beauté. La société de cosmétiques à base de produits naturels « Madlyn Cazalis », veut partager cette expérience avec des millions de femmes dans le monde. Son patron, Christian Ngan, diplômé en ingénierie financière et spécialiste de la fusion-acquisition, a travaillé en France avant de s’établir au Cameroun. Cet entrepreneur reconnu dans le domaine du leadership en Afrique a eu la reconnaissance d’institutions comme Forbes. Ses clientes, des femmes en général aux peaux noires et métissées, ont des origines très variées. Elles viennent du Cameroun, mais aussi de l’étranger. Christian Ngan fonde sa société en 2012 pour prévenir les Africaines des dangers de la dépigmentation, tout en encourageant l’utilisation des produits naturels. 

A l’heure actuelle, son entreprise développe 24 produits de cosmétiques pour les soins de la peau et des cheveux, entre autres crèmes, lotions, savons, gommages… Des ingrédients naturels comme le cacao, le karité, la noix de coco, le moringa, l’avocat, l’Aloe vera et plus encore, sont à la base de leurs activités. En quatre ans, la marque a glané plus de 100 ambassadeurs, 50 points de vente en Afrique centrale (Cameroun, Gabon et Congo) et des clients dans plus de 12 pays, que ce soit en Afrique, en Europe ou en Asie. 

En plus de promouvoir la beauté africaine 100% naturelle, « Madlyn Cazalis » veut mettre en avant l’agriculture, les industries locales, mais aussi l’entreprenariat des femmes et des jeunes. Environ 50.000 femmes reçoivent déjà des conseils de la marque, qui d’ici 2025, souhaite atteindre à travers ses produits, plus de 100 millions de femmes. « Nos produits sont à 80 à 90 % naturels. Ce que nous utilisons de manière artificielle ce sont des conservateurs, de la glycérine qui peut être de synthèse, des extraits alcooliques », explique Christian Ngan. En quatre ans, le secteur de distribution ne cesse de s’agrandir. « Nous distribuons essentiellement en pharmacies, en instituts de beauté, dans quelques supermarchés. On fait beaucoup de ventes directes et nous avons des ambassadrices qui vendent nos produits à l’étranger. Nous travaillons aussi avec diverses plateformes en ligne », rappelle-t-il.

Christian Ngan surfe sur la vague du retour à l’afro-optimisme, avec des mouvements comme les nappy, qui valorisent la femme noire. Internet est aussi un outil essentiel pour ses produits. Avec 25.000 femmes qui les suivent sur Facebook, et des milliers d’autres sur Twitter, on peut dire qu’à « Madlyn Cazalis », on joue à fond la carte des réseaux sociaux. L’entreprise qui a une vision large et internationale, avec « un chiffre d’affaires à huit chiffres », confie Christian Ngan, veut continuer de percer et faire son petit trou dans l’industrie cosmétique.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>