Attentat de Mogadiscio: la Somalie porte le deuil


Au moins 300 morts et 300 blessés déjà sortis des décombres depuis samedi dernier. La communauté internationale solidaire du peuple somalien

 

Depuis le début de la guerre civile en 1992, la Somalie n’avait pas connu un tel carnage.  Le bilan de l’attentat survenu samedi dernier à Mogadiscio ne cesse de s’alourdir au fil des heures. Hier en début d’après-midi, Amin, le service ambulancier local, faisait état d’au moins 300 morts et 300 blessés déjà recensés. Les assaillants ont ciblé l’intersection «Kilomètre 5», l’un des croisements les plus populeux et embouteillés de la capitale somalienne. «Nous avons confirmation que 300 personnes sont mortes. Ce bilan va s’alourdir», a indiqué le chef des services ambulanciers de la ville. Une tragédie survenue samedi dans l’après-midi à la suite d’un attentat au camion piégé. L’explosion a causé d’importants dégâts matériels. Plus de 48 heures après le drame, Mogadiscio affichait un visage d’apocalypse avec des immeubles, commerces et véhicules carbonisés par les déflagrations. Cette attaque n’était pas encore revendiquée au moment où nous allions sous presse. Mais selon toute vraisemblance, elle a été menée selon le mode opératoire du groupe al-Shabab affilié à al-Qaida, qui consiste à faire le maximum de victimes d’un coup.

Depuis hier, le pays observe trois jours de deuil national décrétés par les autorités en la mémoire des victimes. Sensible à cette tragédie, la communauté internationale condamne cette attaque et manifeste sa solidarité au peuple somalien. L’Union africain qui dispose d’une force, l’Amissom, composée de 22 000 hommes dans le pays, a par la voix du président de sa Commission condamné ces événements tragiques et en appelé à l’unité pour surmonter les divisions. «Une telle cohésion est une condition préalable à la satisfaction des aspirations du peuple somalien à une paix durable, la sécurité et la réconciliation (…) Il est désormais clair que sans un soutien adéquat et approprié à la Somalie, beaucoup des progrès enregistrés ces dernières années en matière de sécurité risquent de s’effacer», a affirmé Moussa Faki Mahamat. «Solidarité avec la Somalie. Soutien à l’Union africaine contre les groupes terroristes islamistes. La France se tient à vos côtés», a réagi le président français, Emmanuel Macron. Les Etats-Unis à travers le Département d’Etat ont condamné «dans les termes les plus forts, l’attaque terroriste qui a tué et blessé des centaines de personnes à Mogadiscio, le 14 octobre».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.