Année scolaire 2017-2018: sur les rails

Ils sont plus de 4,5 millions à avoir repris le chemin de l’école lundi dernier, sur l’ensemble du territoire national. Les enseignants, eux, se sont rendus dès vendredi dans leurs établissements scolaires respectifs, une semaine avant. A ce beau monde, se sont ajoutés, hier, à Bamenda, région du Nord-Ouest, et Buea, dans le Sud-Ouest, d’autres élèves encouragés certainement par les images en provenance du terrain. En effet, des écoliers, lycéens et collégiens en uniformes dans les rues ou les salles de classe dans ces régions, ont envahi les médias et les réseaux sociaux depuis lundi. D’où le sursaut constaté ici et là.

Chaque rentrée scolaire apporte donc son cortège de problématiques et ses nouveautés : c’est un nouveau départ, une nouvelle classe, de nouveaux parents et parfois une nouvelle école. En particulier dans le contexte actuel marqué par la crise anglophone. « J’avais forcément une petite appréhension, mais elle n’a été là que quelques jours avant la rentrée. Les jours d’avant, nous avons passé du temps en famille pour tout préparer : il fallait que notre fille rentre dans le Nord-Ouest où elle était à l’internat. Le jour J, nous avons longuement attendu avant de la laisser là-bas… Une petite boule au ventre, on espère que tout se passera bien, que les choses vont se normaliser », confie une mère de famille.

Premiers jours d’école donc. A la crèche, la maternelle, au CP ou au collège, toutes les premières fois font grandir. Cette rentrée est autant de rites de passage, de points de rupture symboliques permettant aux enfants de gagner en maturité et autonomie. Si ces étapes sont une source d’inquiétude pour les enfants, elles le sont aussi – voire davantage – pour les parents. Et dans le contexte particulier actuel, chacun doit jouer sa partition pour que ce passage soit réussi.

0 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>